Ligue des Nations Féminine, demi-finales : Espagne – Pays-Bas, Allemagne – France | Ligue des nations féminine de l'UEFA

[ad_1]

La première phase finale de l'UEFA Women's Nations League débute par les deux demi-finales de vendredi, qui accouchent de la finale et le match pour la troisième place cinq jours plus tard.

En plus de couronner le tout premier vainqueur de la Ligue des nations féminines, la compétition déterminanta également les deux équipes européennes qui rejoindront la France, pays hôte, au tournoi olympique de football féminin cet été. Il s'agira des deux finalistes, à moins que la France ne batte l'Allemagne en demi-finale, auquel cas le dernier représentant de l'UEFA sera le vainqueur du match pour la troisième place.

Un tirage effectué dans la foulée de celui des demi-finales a désigné l'Espagne et les Pays-Bas comme équipe évoluant à domicile lors de la finale et du match pour la troisième place. Les coups d'envoi seront donnés à 19 heures à Séville et à 20h45 à Heerenveen, quel que soit l'affiche de la finale.

Ligue des Nations féminine, phase finale

Demi-finales (vendredi 23 février)
Espagne – Pays-Bas (21 heures, La Cartuja, Séville)
France – Allemagne (21 heures, Stade OL, Décines)

Finale et match pour la troisième place (mercredi 28 février)
Espagne / Pays-Bas – France / Allemagne (La Cartuja, Séville / Stade Abe Lenstra, Heerenveen)
Coup d'envoi à 19 heures à Séville et à 20h45 à Heerenveen

Le dernier carré

Il y a moins de dix ans, il aurait été surprenant de voir ces deux équipes s'affronter dans une demi-finale majeure, mais il s'agit aujourd'hui d'une rencontre entre les vainqueurs de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA et les avant-dernières championnes d'Europe, deux nations qui ont l'intention d'étoffer leur palmarès.

L'Espagne, qui domine depuis longtemps les catégories de jeunes (et plus récemment le football interclubs grâce au FC Barcelone), a remporté son premier titre majeur l'année dernière à l'occasion de la Coupe du monde, compétition au cours de laquelle elle à sorti les Pays-Bas au terme d'un quart de finale épique. Mariona Caldentey a transformé un penalty à la 81e minute pour l'Espagne et, bien que Stefanie van der Gragt ait égalisé dans le temps additionnel, Salma Paralluelo a marqué le but de la victoire à la 111e minute pour les futures championnes.

Ligue des Nations Féminine, en phase finale : Espagne

Fraîchement sacrée championne du monde, et désormais sous la houlette de la nouvelle sélectionneuse Montse Tomé, l'Espagne a terminé en tête de son groupe de la Ligue des Nations grâce à des victoires à l'arraché en Suède et en Italie, ainsi qu' à deux grands succès face à la Suisse. Elle s'est ensuite inclinée à domicile face à l'Italie lors de la cinquième journée, mais sa qualification pour la phase finale a été confirmée lors de la première mi-temps de ce match, alors qu'elle menait 1-0. Quelques jours plus tard, les Ibères ont se sont imposées 5-3 après avoir été dominés 3-1 par la Suède, portant leur total de buts marqués à 23, soit le meilleur des trois ligues.

Alexia Putellas fait partie du groupe convoqué par Tomé après son opération du genou subie en décembre, tandis que sa coéquipière à Barcelone Vicky López, meilleure joueuse de l'EURO féminin des moins de 17 ans la saison dernière, est appelée pour la première fois chez les seniors à l'âge de 17 ans. Une victoire permet à l'Espagne de se qualifier pour son premier tournoi olympique féminin.

Ligue des Nations Féminine, finale en phase : Pays-Bas

Les Pays-Bas, après leur déception en Coupe du monde, semblaient partis pour connaître une déception similaire dans cette compétition. Lors de la cinquième journée, ils ont mené 2-0 à Wembley grâce à un doublé de Lineth Beerensteyn, meilleure buteuse de la Ligue A, et semblaient prêts à valider leur billet pour la phase finale, avant de s'incliner 3-2.

La dernière soirée de matchs s'est transformée en une course à la différence de buts : les Pays-Bas ont battu la Belgique et l'Angleterre s'est imposée en Écosse, la première place changeant même de mains dans le temps additionnel. L'Angleterre semblait avoir pris les devants, mais le but de Damaris Egurrola à la dernière minute contre les Red Flames a déclenché des célébrations folles pour les Oranje et provoqué un immense désespoir pour leurs successeuses en tant que champions d'Europe.

Vivianne Miedema n'a joué que 32 minutes en championnat alors qu'elle revenait d'une grave blessure, et elle a également surmonté un problème plus récent au genou pour faire partie du groupe, mais le sélectionneur Andries Jonker est toujours privé de Jill Roord , absente de longue date.

Clé statistique : L'Espagne a disputé 20 matches en 2023, en a gagné 17 et a marqué 65 buts.

Montse Tomé, Espagne, sélectionneuse
Les Pays-Bas sont une grande équipe et ce sera un match de très haut niveau. Elles ont un style très défini, elles sont très directes en attaque et défendent de manière intense.

Andries Jonker, Pays-Bas, sélectionneur
Nous avons analysé le quart de finale de la Coupe du monde. Nous avons perdu trop de ballons faciles. Nous devons faire mieux cette fois-ci.

Phase finale et barrages

La France n'a peut-être pas à se de la qualification olympique comme ses trois rivales, mais la pression est certainement sur les épaules de Bleues, qui, malgré toutes les promesses de ces dernières années, n'ont pas encore atteint une finale senior. En fait, il s'agit seulement de leur quatrième demi-finale, la dernière, à l'EURO féminin de l'UEFA 2022, s'étant soldée par une défaite 2-1 face à leurs adversaires de vendredi, l'Allemagne, qui affiche un meilleur bilan en termes de confrontations directes.

Ligue des Nations Féminine, finale en phase : France

Pourtant, la France a réalisé d'excellentes performances depuis qu'Hervé Renard a pris ses fonctions sur le banc, remportant les quarts de finale de la Coupe du Monde (pour une défaite aux tirs au but contre l'Australie, pays organisateur), n'encaissant qu'un seul mais et ne laissant échapper que deux points pour terminer en tête de son groupe de Ligue des nations.

Même si Wendie Renard sera absente pour cause de blessure, l'équipe de France pourra compter sur six autres joueuses lyonnaises (sans oublier d'anciennes gloires de l'OL comme Amandine Henry) qui connaîtront très bien l'antre du match. Les Lyonnaises peuvent également s'attendre à un soutien important de la part de leurs fans, plus de 20 000 ayant déjà trouvé des preneurs à une semaine du match.

Parmi les Lyonnaises, Delphine Cascarino, de retour d'une blessure au genou, a retrouvé sa place sur l'aile, mais il est peu probable qu'elle débute cette demi-finale selon Renard, sa convalescence étant gérée en collaboration avec son club .

Ligue des Nations Féminine, en phase finale : Allemagne

L'Allemagne, huit fois championne d'Europe et deux fois vainqueur de la Coupe du Monde, est à la recherche de son premier grand titre depuis l'or olympique de 2016, ainsi que d'un retour aux Jeux après avoir manqué la possibilité de son titre défendre la dernière fois. Horst Hrubesch reste à la tête de l'équipe après le départ à l'automne de Martina Voss-Tecklenburg, dont le parcours jusqu'à la finale de l'EURO 2022 fut suivi d'une élimination surprise en phase de groupes du Mondial. Hrubesch a dirigé une série de performances solides qui ont permis à l'équipe de terminer devant le Danemark en phase de ligues.

Alex Popp, qui a marqué les deux buts allemands lors de la demi-finale de l'EURO contre la France, est à la figure de proue d'une équipe dotée de deux joueuses clés, Lena Oberdorf et Lea Schüller, également en forme que jamais, ainsi que de Vivien Endemann, convoquée pour la première fois, et de Pia-Sophie Wolter, qui n'a été sélectionnée qu'une seule fois, en 2020. Elles comptent également une joueuse lyonnaise dans leur rang, en la personne de Sara Däbritz.

Clé statistique : Outre sa victoire en demi-finale de l'EURO 2022, l'Allemagne a battu la France en quart de finale de la Coupe du Monde 2015 (aux tirs au mais), en phase de groupes de la Coupe du Monde 2011 et en phase de groupes des EURO féminins 2005 et 2009.

Hervé Renard, France, sélectionneur
(Sur l'absence de Wendie Renard au sein de la défense française) Maëlle Lakrar a réalisé une excellente Coupe du Monde, elle est notamment impériale dans les airs. Nous possédons de nombreuses options. Nous avons eu la chance de récupérer Griedge Mbock (Bathy) il y a quelques mois. Wendie va nous manquer. J'espère qu'elle sera là pour nous soutenir, nous avons besoin d'elle.

Horst Hrubesch, Allemagne, sélectionneur intérimaire
Notre objectif est clair : nous voulons gagner les deux matchs. Il s'agira de répondre présent physiquement et de jouer au football avec courage et conviction, comme nous l'avons fait (lors de la victoire 3-0 de décembre) contre le Danemark. Ce genre de match se joue sur des détails. Chaque joueuse doit donner le meilleur d'elle-même.

Éliminatoires de l'EURO, les ligues

Ligue A : classements finaux

[ad_2]

Laisser un commentaire