Le Vietnam commence la vaccination contre le COVID-19 après un confinement réussi du virus

[ad_1]

PHOTO DE FICHIER: Une femme porte un masque de protection alors qu’elle fait du vélo sur un marché après que les autorités de Hai Duong ont mis fin à 34 jours de distanciation sociale au milieu de la propagation de la maladie à coronavirus (COVID-19), à Chi Linh, province de Hai Duong, Vietnam , 3 mars 2021. REUTERS / Thanh Hue

HANOI (Reuters) – Le Vietnam a lancé lundi son programme de vaccination contre le COVID-19 avec les travailleurs de la santé en premier dans la file d’attente, alors même que le pays d’Asie du Sud-Est semblait prêt à contenir sa quatrième épidémie de coronavirus depuis le début de la pandémie.

Le Vietnam a été salué dans le monde entier pour son bilan de lutte contre le virus. Grâce aux fermetures précoces des frontières, aux tests ciblés et à un programme de quarantaine strict et centralisé, le Vietnam a subi moins de perturbations de son économie qu’une grande partie de l’Asie.

«Quand c’est votre tour, allez vous faire vacciner contre le COVID-19 pour vous protéger et protéger vos proches pour une communauté en bonne santé, a déclaré le ministère de la Santé dans un communiqué sur son site Web.

Le Vietnam a maintenu le nombre total d’infections dans le pays à 96 millions à environ 2500 et n’a signalé que 35 décès. Il a écrasé une première vague de cas en février de l’année dernière et un groupe plus important détecté parmi les touristes étrangers en avril.

Une épidémie dans la ville centrale de Danang a été rapidement contenue en septembre et une quatrième, plus préoccupante, de la variante la plus contagieuse du virus détectée pour la première fois en Grande-Bretagne semble avoir été largement maîtrisée dans plusieurs provinces du nord.

Les nouveaux cas de cette épidémie, détectés pour la première fois en janvier, sont tombés à un chiffre la semaine dernière.

Le gouvernement vietnamien a déclaré le mois dernier qu’il acquerrait 150 millions de vaccins pour son programme de vaccination COVID-19, y compris ceux achetés directement et les doses obtenues via le programme de partage de vaccins COVAX.

Les injections de lundi faisaient partie du premier lot de 117 600 doses du vaccin AstraZeneca au Vietnam, arrivé à la fin du mois dernier.

Le gouvernement prévoit des vaccinations gratuites, avec des agents de première ligne, des forces de sécurité, des diplomates, des enseignants et des personnes de 65 ans ou plus parmi les premiers à être vaccinés.

Reportage de Thinh Nguyen; Rapports supplémentaires de Khanh Vu et Phuong Nguyen; Édité par James Pearson et Richard Pullin

[ad_2]

Laisser un commentaire