Le Nord-Ouest du N.

[ad_1]

La région d’Edmundston et de Grand-Sault verra des entreprises fermer et des écoles fermer alors qu’elle entrera dans un verrouillage strict à minuit samedi.

La zone de santé de la zone 4 a signalé 10 nouveaux cas de COVID-19 samedi, à quelques heures seulement du début des restrictions plus strictes. Les résidents sont instamment priés de rester à la maison autant que possible car le nombre de cas continue d’augmenter.

Le Nouveau-Brunswick a confirmé 17 nouveaux cas samedi, le lendemain de l’annonce du verrouillage lors d’une conférence de presse.

Eric Marquis, le maire adjoint d’Edmundston, a déclaré qu’il s’attendait à des restrictions plus strictes et qu’il était en faveur du verrouillage.

« Nous savions qu’à un moment donné, nous devrons appuyer sur le bouton de réinitialisation et arrêter la propagation », a-t-il déclaré.

Les cas de la zone 4 ont doublé quatre fois depuis le 6 janvier, alors qu’il y avait sept cas actifs. Il y a actuellement 135 cas actifs dans la région, dont certains signalés dans les écoles, les maisons de retraite et les lieux de travail.

Le Manoir Belle Vue, un foyer de soins spéciaux à Edmundston, a signalé 20 cas au total dans le cadre d’une éclosion.

Le verrouillage aura des restrictions similaires à celles qui ont été déployées à l’échelle de la province au début de la pandémie et devrait durer au moins deux semaines. La plupart des entreprises non essentielles seront forcées de fermer et les écoles passeront à l’apprentissage virtuel.

Le maire de Grand-Sault, Marcel Deschênes, a déclaré que les entreprises de sa communauté ont connu des difficultés pendant la pandémie. (Shane Fowler / CBC News)

Le maire de Grand-Sault, Marcel Deschênes, a déclaré qu’il n’était au courant que de trois cas dans la région de Grand-Sault depuis le début de la pandémie.

« Passer du rouge au verrouillage – c’est un peu difficile à avaler », dit-il.

Deschênes a déclaré que les entreprises de Grand-Sault ont connu des difficultés pendant la pandémie.

«J’ai parlé à une femme d’affaires hier», dit-il. « Elle m’a dit qu’elle avait fait venir un client. Elle a des factures à payer à la fin du mois. Elle a des employés qu’elle doit licencier. »

17 nouveaux cas

Les nouveaux cas signalés samedi comprennent:

Dans la région de Moncton (zone 1), cinq nouveaux cas:

  • une personne de 19 ans et moins.
  • un individu 20-29.
  • un individu 30-39 ans.
  • deux personnes 50-59.

Dans la région de Saint John (zone 2), un nouveau cas:

  • une personne de 19 ans et moins.

Dans la région d’Edmundston (Zone 4), 10 nouveaux cas:

  • deux personnes 20-29.
  • un individu 40-49.
  • deux personnes 50-59.
  • cinq personnes 60-69.

Dans la région de Campbellton (zone 5), un nouveau cas:

(CBC)

Le Nouveau-Brunswick a confirmé 1 104 cas au total de COVID-19 et 762 récupérations.

Il y a 328 cas actifs. Cinq personnes sont à l’hôpital, dont trois en soins intensifs.

La province a enregistré 13 décès liés à la maladie. La santé publique a effectué 4 999 tests depuis la mise à jour de vendredi, pour un total de 186 796.

La plupart des entreprises fermeront

Les bureaux de Service Nouveau-Brunswick dans la zone 4 seront fermés.

Les épiceries, les pharmacies, les magasins d’Alcool NB et les magasins Cannabis NB resteront ouverts. Les cliniques vétérinaires peuvent également rester ouvertes avec les animaux déposés en bordure de rue. Les bibliothèques s’ouvriront pour permettre l’accès à Internet.

Les professionnels de la santé réglementés, comme les dentistes, peuvent continuer à fonctionner.

La province a déclaré que les établissements d’enseignement de la petite enfance peuvent également continuer à fonctionner, grâce à une augmentation de salaire horaire de 3 $ pour les employés qui travaillent pendant le verrouillage.

La plupart des règles de la phase rouge, telles que le maintien d’une bulle pour un seul ménage, continuent de s’appliquer.

Vendredi, les agents vérifient le respect des règles relatives aux bulles pour un seul ménage sur la rue Saint-François d’Edmundston. La région passera à un verrouillage complet samedi soir à minuit. (Bernard LeBel / Radio-Canada)

La police d’Edmundston effectue des contrôles routiers pour faire respecter les règles relatives aux bulles individuelles tout au long de la fin de semaine.

Les locataires sont également protégés contre les expulsions pendant le verrouillage. Les propriétaires ne peuvent entamer la procédure que 10 jours après la fin des restrictions.

Marquis a déclaré que la santé publique l’avait informé de la transmission du COVID-19 dans certaines entreprises de la communauté.

Au moins 20 cas sont liés à une éclosion à l’abattoir Nadeau Poultry à Saint-François-de-Madawaska.

La plupart des travailleurs de l’usine viennent de la région d’Edmundston et Clair au Nouveau-Brunswick, avec environ 25 travailleurs venant du Québec et deux du Maine.

L’usine est à quelques minutes de la frontière entre le Nouveau-Brunswick et le Maine.

L’Hôpital régional d’Edmundston prépare un espace pour l’événement que les personnes atteintes du COVID-19 doivent être hospitalisées. (Bernard LeBel / Radio-Canada)

Le Dr John Tobin, chef du service de médecine familiale de la zone 4 du Réseau de santé Vitalité, a déclaré que l’atmosphère à l’Hôpital régional d’Edmundston est tendue. Le personnel prépare un espace pour l’événement, les personnes atteintes du COVID-19 doivent être hospitalisées.

« Nous voyons des commentaires un peu partout de personnes qui ne respectent pas les restrictions », a-t-il déclaré. « Cela nous inquiète beaucoup. »

Alors que le verrouillage durera au moins deux semaines, les officiels évalueront la situation tous les sept jours. Marquis exhorte les résidents à rester chez eux et espère que les mesures plus strictes seront efficaces.

« Si tout le monde fait partie de la solution, je pense que nous pourrions être de retour, disons orange ou jaune, dans les prochaines semaines », a-t-il déclaré.

La région frontalière du Québec veut un point de contrôle

Les maires de la Municipalité régionale de Témiscouata, qui borde la zone 4 au nord, réclament des protections supplémentaires en réponse à la flambée de cas dans la région d’Edmundston.

Les dirigeants ont envoyé jeudi une lettre au gouvernement provincial du Québec demandant l’installation d’un point de contrôle à la frontière avec le Nouveau-Brunswick pour arrêter la propagation des flambées.

Il y a actuellement des points de contrôle pour entrer au Nouveau-Brunswick à partir du Québec, mais pas pour en sortir. (CBC / Alexandre Silberman)

Il existe actuellement des postes d’inspection frontaliers aux points d’entrée de Saint-Jacques, Baker Lake, Matapédia et Campbellton au Nouveau-Brunswick. Mais ceux qui voyagent au Québec en provenance du Nouveau-Brunswick ne sont actuellement pas soumis au dépistage.

La lettre fait partie d’un effort plus large pour fermer toute la région du Bas-Saint-Laurent au Québec avec des points de contrôle.

Les gens peuvent continuer à traverser la frontière provinciale pour des raisons essentielles, comme les déplacements quotidiens pour le travail, les soins médicaux, les études ou les accords de garde d’enfants.

Un manifestant arrêté près du domicile du Premier ministre

Une personne a été arrêtée et plusieurs billets ont été distribués lors d’une manifestation près du domicile du premier ministre Blaine Higgs à Quispamsis samedi, selon le caporal Kim Bennett de la police régionale de Kennebecasis.

« Il y a eu des manifestations là-bas pendant un certain nombre de samedis », a déclaré Bennett.

Elle a déclaré que la police était là pour appliquer l’ordonnance obligatoire tôt samedi après-midi.

Bennett a déclaré que certains billets avaient été distribués pour des infractions à la loi sur les mesures d’urgence, mais qu’elle ne donnerait pas plus de détails sur la nature des billets ou sur le nombre de billets distribués.

Dans une vidéo mise en ligne, la police peut être entendue délivrer une contravention à une personne pour ne pas avoir porté de masque.

La personne qui a été arrêtée a depuis été relâchée, a déclaré Bennett.

Que faire si vous avez un symptom

Les personnes qui craignent d’avoir des symptômes du COVID-19 peuvent passer un test d’auto-évaluation en ligne.

La santé publique affirme que les symptômes présentés par les personnes atteintes de COVID-19 comprennent:

  • Une fièvre supérieure à 38 C.

  • Une nouvelle toux ou une toux chronique qui s’aggrave.

  • Gorge irritée.

  • Nez qui coule.

  • Mal de crâne.

  • Nouvelle apparition de fatigue, douleurs musculaires, diarrhée, perte du goût ou de l’odorat.

  • Difficulté à respirer.

Chez les enfants, les symptômes comprenaient également des marques violettes sur les doigts et les orteils.

Les personnes présentant l’un de ces symptômes devraient:

[ad_2]

Laisser un commentaire