Le dirigeant allemand exclut l’option nucléaire pour combler les lacunes énergétiques

[ad_1]

BERLIN

Le dirigeant allemand exclut l'option nucléaire pour combler les lacunes énergétiques

Le chancelier allemand Olaf Scholz a déclaré que son gouvernement restait déterminé à éliminer progressivement l’énergie nucléaire malgré les inquiétudes concernant la hausse des prix de l’énergie et les éventuelles pénuries futures dues à la guerre de la Russie en Ukraine.

L’Allemagne a fermé la moitié de ses six centrales nucléaires en décembre de l’année dernière et les trois autres doivent cesser leur production à la fin de cette année dans le cadre du plan à long terme du pays visant à éliminer progressivement les centrales électriques conventionnelles en faveur des énergies renouvelables.

Mais la guerre en Ukraine a ravivé les craintes que l’économie avide d’énergie de l’Allemagne ne soit gravement touchée si la Russie décidait de couper soudainement l’approvisionnement en gaz naturel.

Les partis d’opposition ont demandé que la durée de vie des centrales nucléaires allemandes soit prolongée, une proposition qui, selon le ministre des Finances Christian Lindner des démocrates libres favorables aux entreprises, devrait être discutée de manière « non idéologique ».

Scholz, qui dirige une coalition tripartite, a rejeté l’idée, affirmant qu’une décision avait été prise de mettre fin à l’utilisation de l’énergie nucléaire.

« Nous savons aussi que la construction de nouvelles centrales nucléaires n’a pas de sens », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse avec des correspondants étrangers à Berlin.

« Si quelqu’un décide de le faire maintenant, il devra dépenser 12 à 18 milliards d’euros pour chaque centrale nucléaire et elle n’ouvrira qu’en 2037 ou 2038 », a déclaré Scholz. « Et d’ailleurs, les crayons combustibles sont généralement importés de Russie. En tant que tel, il faut réfléchir à ce que l’on fait.

« C’est pourquoi le gouvernement, tous les partis au pouvoir à l’unanimité, comptent sur (…) l’expansion massive des énergies renouvelables », a-t-il ajouté.

Selon le ministère allemand de l’Economie, l’énergie nucléaire ne fournit actuellement que 5 % de l’électricité du pays.

classe= »cf »>

[ad_2]

[affimax]

Laisser un commentaire