La Malaisie interdit aux voyageurs en provenance de pays considérés comme des risques Omicron


Un bus Vaccinated Travel Lane (VTL) sillonne la chaussée entre Singapour et la Malaisie, lors de sa réouverture après près de deux ans au milieu de la pandémie de la maladie à coronavirus (COVID-19), Singapour le 29 novembre 2021. REUTERS/Caroline Chia

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à reuters.com

KUALA LUMPUR, 1er décembre (Reuters) – La Malaisie a temporairement interdit l’entrée des voyageurs en provenance de pays qui ont signalé la variante Omicron COVID-19 ou sont considérés comme à haut risque, a déclaré mercredi son ministre de la Santé.

La nation d’Asie du Sud-Est rejoint des pays du monde entier qui ont peu de voyages en provenance d’Afrique australe, où la variante, considérée comme la plus contagieuse à ce jour, a été détectée pour la première fois.

L’interdiction de voyager s’applique à huit pays africains, dont l’Afrique du Sud, le Zimbabwe, le Mozambique et le Malawi, mais pourrait être étendue à d’autres pays où la variante a été détectée, comme la Grande-Bretagne et les Pays-Bas, a déclaré le ministre de la Santé Khairy Jamaluddin.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à reuters.com

La Malaisie retardera également les plans visant à mettre en place des voies de voyage vaccinées (VTL) avec les pays touchés et réimposera les exigences de quarantaine pour les citoyens malaisiens et les résidents de longue durée revenant de ces pays, quel que soit leur statut vaccinal.

« Ce ne sont que des mesures temporaires jusqu’à ce que nous en sachions plus sur la variante Omicron », a déclaré Khairy.

« Au moment où nous pensons que c’est sûr, nous lèverons ces mesures. »

La Malaisie, qui a signalé plus de 2,6 millions de cas de coronavirus, a progressivement rouvert ses frontières aux voyageurs ces dernières semaines alors que les infections ont ralenti dans un taux de vaccination élevé.

Plus tôt cette semaine, la Malaisie et Singapour ont lancé un VTL conjoint bidirectionnel, rouvrant leur frontière après près de deux ans pendant la pandémie.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à reuters.com

Reportage de Rozanna Latiff; Montage par Martin Petty

Nos normes : les principes de confiance de Thomson Reuters.

Laisser un commentaire