Eskom en Afrique du Sud attribue un projet BESS de 48 MW à Hyosung Heavy Industries

[ad_1]

Parc éolien Sere d’Eskom. Image : Eskom.

Hyosung Heavy Industries a été engagé pour fournir un système de stockage d’énergie par batterie (BESS) à l’entreprise publique sud-africaine Eskom.

Le groupe sud-coréen d’équipements électriques lourds et d’ingénierie a confirmé Energy-Storage.news que les reportages du groupe de médias coréen Maekyung mercredi étaient exacts.

Eskom a envoyé une lettre d’acceptation (LoA) que Hyosung Heavy Industries a reçue le 26 mars, pour que l’entreprise dirige le projet dans lequel elle installera et entretiendra un BESS de 48 MW dans une sous-station près de la ville côtière de Durban.

Une période d’examen d’un mois est maintenant en cours avant la signature du contrat final.

Hyosung faisait partie d’un groupe d’entreprises sud-coréennes qui ont soumis des lettres d’intention en 2020 pour mener à bien le projet en trois étapes, qui, selon Maekyung Media Group, vaut 150 milliards de ₩, avec le BESS de 48 MW la deuxième étape et vaut lui-même environ 96,7 milliards de ₩ (80 millions de dollars).

Hyosung Heavy Industries s’est étendu aux États-Unis en 2019 et a remporté son premier contrat européen de batteries au début de 2021, avec un BESS de 50 MW au Royaume-Uni pour le groupe de gestion d’investissement Downing.

La société fournit un système de stockage d’énergie complet (ESS) aux clients, y compris un système de conversion d’énergie (PCS), des batteries et un système de gestion de l’énergie (EMS) et adopte une approche pratique de la conception. Elle s’appuie sur son expérience en tant que leader de l’équipement électrique en Corée, a affirmé la société.

Entre-temps, Eskom en Afrique du Sud a connu des difficultés financières très médiatisées et un réseau peu fiable, tout en ciblant plus de 40 % de son électricité à partir d’énergies renouvelables d’ici 2030. Le service public est également l’opérateur de réseau de son pays et achète des batteries. systèmes de stockage comme moyen de réduire les coûts de l’électricité, d’augmenter la fiabilité du système et d’intégrer des parts plus élevées d’énergie renouvelable et de réduire sa dépendance aux combustibles fossiles.

Tel que rapporté par Energy-Storage.news à la mi-mars, Eskom finalise les achats de plus de 830 MWh de capacité BESS sur huit sites, soutenus par un prêt de la Banque africaine de développement, après avoir déjà signé des contrats pour 1 300 MWh de stockage couplé à des énergies renouvelables dans le cadre d’un appel d’offres pour remédier un déficit de capacité de 2 GW.

D’autres cycles d’approvisionnement plus importants devraient être lancés dans les prochains mois à mesure que le service public apprendra ce qui fonctionne à la fin de ses processus d’approvisionnement actuels, a déclaré Adam Terry, directeur technique du cabinet de conseil basé en Afrique du Sud Harmattan Renewables.

[ad_2]

Laisser un commentaire