Trois migrants morts dans un bateau chavirent au large de la Guyane française


Publié le 04 septembre 2021 13h51

« On peut considérer qu’il y avait une vingtaine de personnes » à bord.

CAYENNE (AFP) – Au moins trois personnes sont mortes après qu’un bateau a chaviré au large de la Guyane française transportant une vingtaine de migrants en provenance du Brésil vers un site d’extraction d’or illégal, ont annoncé les autorités locales.

Le petit bateau en bois a coulé le 28 août, mais l’incident n’a été signalé que lorsqu’un rescapé a été repéré mardi par un bateau de plaisance désespérément accroché à une bouée dans le canal de Kourou sur le territoire français d’Amérique du Sud.

La Brésilienne a déclaré aux sauveteurs qu’elle se trouvait sur un bateau qui avait chaviré après avoir quitté la ville brésilienne d’Oiapoque, à la frontière fluviale avec la Guyane française.

Le bateau « arrivait évidemment d’Oiapoque avec des passagers (de nationalité brésilienne) à destination d’un site d’exploitation aurifère illégal, selon les premiers témoignages recueillis », a indiqué le procureur de la capitale guyanaise de Cayenne, Samuel Finielz.

« On peut considérer qu’il y avait une vingtaine de personnes » à bord, a-t-il déclaré vendredi soir à l’AFP.

Les opérations de sauvetage aérien et maritime lancées mardi ont conduit à la découverte de trois corps et de quatre survivants, a-t-il déclaré.

Le chef de la police d’Oiapoque, Charles Correa, a indiqué à l’AFP que 25 personnes se trouvaient à bord, dont un enfant de 15 ans et trois membres d’équipage.

Finielz a déclaré qu’une enquête avait été ouverte pour « homicide involontaire aggravé et traite des êtres humains ».



Laisser un commentaire