Le plan secret pour « accrocher » les pays en développement au pétrole – podcast | Nouvelles


Des délégués de tous les pays du monde se réunissent aujourd’hui au début des négociations sur le climat de la Cop28 à Dubaï, organisée par les Émirats arabes unis. L’ampleur du défi qui les attend est immense : éliminer progressivement les combustibles fossiles qui alimentent l’économie mondiale avant qu’un point de bascule planétaire ne soit atteint.

En tant que rédacteur en chef de l’environnement du Guardian, Damien Carrington, raconte Michel Safi cette semaine, cette tâche est devenue encore plus difficile. Il est apparu que l’Arabie saoudite mène un vaste plan d’investissement mondial visant à créer une demande pour son pétrole et son gaz dans les pays en développement. Les critiques affirment que le plan vise à rendre les pays « accros à ses produits nocifs ».

Entre-temps, il est également apparu que, selon des documents divulgués, les hôtes du sommet de la Cop28 de l’ONU prévoyaient d’utiliser les réunions sur le climat avec d’autres pays pour promouvoir des accords avec les sociétés pétrolières et gazières des Émirats arabes unis.



Une enseigne de Saudi Aramco est photographiée dans une installation pétrolière à Abqaiq, en Arabie Saoudite.

Photographie : Maxim Schemetov/Reuters

Soutenez le gardien

Le Guardian est éditorialement indépendant. Et nous voulons garder notre journalisme ouvert et accessible à tous. Mais nous avons de plus en plus besoin de nos lecteurs pour financer notre travail.

Soutenez le gardien

Laisser un commentaire