Des besoins de santé énormes émergent à Gaza, suite au conflit Israël-Hamas |


L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué avoir fourni des médicaments essentiels pour les soins de traumatologie et soutenu des services d’ambulance à plus de 2 000 blessés à Gaza, tandis qu’un cessez-le-feu est en vigueur entre le Hamas et Israël, après 11 jours de tirs de roquettes et de frappes aériennes des deux côtés. au cours du mois dernier.

Triage et traitement

Dix tentes de triage et de traitement de l’OMS ont également été installées à l’extérieur de six services d’urgence à Gaza, mais la situation reste « volatile », a déclaré le Dr Rik Peeperkorn, chef du bureau de l’OMS dans les Territoires palestiniens occupés (TPO).

Les hostilités du mois dernier ont causé la mort de 278 Palestiniens et plus de 9 000 blessés, avec 12 morts israéliens et plus de 700 blessés. Plus de 77 000 personnes à Gaza ont été déplacées à l’intérieur du pays et une trentaine d’établissements de santé ont également été endommagés, a indiqué l’OMS.

Menace COVID

Avec COVID-19 toujours une menace, l’agence a indiqué qu’elle avait soutenu la livraison de plus de 260 000 doses de vaccins COVID-19 sur le territoire par le biais de la distribution équitable de vaccins dirigée par l’ONU, COVAX.

Au 31 mai, 337 191 cas confirmés de COVID-19 et 3 765 décès ont été signalés dans les TPO – les cas positifs ayant augmenté à Gaza ces dernières semaines.

« La vie des Palestiniens se détériore ; de nombreuses personnes touchées par le conflit ont un besoin urgent d’aide et sont confrontées à d’autres menaces pour la santé comme le COVID-19 », a déclaré le Dr Peeperkorn.

Appel d’urgence

Le 20 mai, l’OMS a lancé un appel de 7 millions de dollars pour soutenir ses opérations de santé au cours des six prochains mois.

Les fonds seront concentrés sur les soins de traumatologie et d’urgence, la santé mentale et les services psychosociaux, le plaidoyer et les services de santé essentiels, y compris pour COVID-19.

À ce jour, seulement 2,3 millions de dollars ont été reçus.

« L’OMS s’emploie à soutenir le système de santé palestinien et ses partenaires dans sa réponse humanitaire d’urgence et appelle au soutien de la communauté internationale dans ces efforts », a souligné le chef du bureau des TPO de l’ONU.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *