Voici ce que nous savons après qu’un officier de justice de la Nouvelle-Orléans a été tué par balle à Carver High | Crime / Police


Une scène chaotique qui a laissé un agent des forces de l’ordre de la Nouvelle-Orléans abattu lors d’un match éliminatoire de basket-ball au lycée devenait plus claire vendredi soir.

Voici ce que nous savons à 20h30, environ deux heures après le tournage au George Washington Carver High School:

QUI A ÉTÉ TUÉ?

L’officier blessé a été identifié par le deuxième gendarme du tribunal municipal Edwin Shorty comme un gendarme adjoint. Le service de police de la Nouvelle-Orléans a indiqué à 19 h 20 que l’officier était décédé. Le commissaire de police Shaun Ferguson a déclaré que la victime était un policier de l’Université de Tulane et un agent de réserve.

Il n’est pas rare que des avocats assermentés travaillent comme gardes de sécurité privés pendant leurs heures de repos.

L’officier tué a été identifié comme étant Martinus Mitchell, 38 ans.

Un officier de la Nouvelle-Orléans a été tué par balle contre le jeu Carver identifié comme Martinus Mitchum

La victime était un policier de l’Université de Tulane, un gendarme adjoint de réserve pour le 2e tribunal de la ville

O A ÉTÉ LE TIR?

Le coup de feu s’est produit près de l’entrée de Carver High, 3059 Higgins Blvd., alors que Carver affrontait Warren Easton High dans un match de basket-ball en séries éliminatoires. Des personnes à l’intérieur ont déclaré avoir entendu les coups de feu.

Le jeu a été rapidement arrêté. Un entraîneur adjoint Carver posté sur les réseaux sociaux: « La violence insensée a pris une autre vie. »

Plusieurs coups de feu rapportés près du gymnase Carver High

QU’EST-IL ARRIVÉ?

Ferguson a déclaré qu’un homme essayait d’entrer dans l’école mais s’est vu refuser l’entrée, ce qui a déclenché une altercation avec le personnel. «L’officier a entendu ce trouble et a tenté d’intervenir», a-t-il dit.

Alors que l’homme était escorté hors de la porte d’entrée, le chef a déclaré: «Cet individu a sorti son arme et a tiré un coup de feu qui a touché l’officier à la poitrine.

Rapports préliminaires non confirmés affirment que les enquêteurs tentaient de déterminer si l’homme s’était vu refuser l’entrée parce qu’il avait refusé de porter un masque comme l’exigent les protocoles de santé publique pendant la pandémie de coronavirus. Ferguson n’a pas abordé cette perspective.

QUI ÉTAIT LE SHOOTER?

Le tireur a été arrêté rapidement mais n’a pas encore été identifié par la police.

Ferguson a décrit la situation comme fluide et a déclaré que la division des homicides de la police prenait la tête de l’enquête.


Matt Sledge, John Simerman et Ramon Antonio Vargas ont contribué à ce rapport.

Les achats effectués via des liens sur notre site peuvent nous rapporter une commission d’affiliation



Laisser un commentaire