Un politicien vétéran de la Polynésie française fait face à des accusations de faux


Le politicien vétéran de la Polynésie française, Gaston Flosse, doit comparaître devant le tribunal correctionnel en avril, accusé de faux.

L’ancien président aurait produit un contrat de location invalide en 2020, alors qu’il tentait de prouver qu’il était un résident de Papeete dans sa tentative de s’inscrire sur les listes électorales.

Il est allégué que le document attestant qu’il louait un appartement de 15 mètres carrés a été signé par une personne non autorisée à le faire.

Homme politique polynésien vétéran, Gaston Flosse.

Homme politique polynésien vétéran, Gaston Flosse.
Photo: RNZ Pacifique

S’il est reconnu coupable, le chef du parti, âgé de 90 ans, pourrait encourir une peine d’un an de prison et une amende de 17 000 dollars.

Après avoir été radié du barreau pendant des années pour corruption, M. Flosse voulait se présenter aux élections municipales de 2020, mais l’administration municipale a rejeté sa candidature.

Depuis, il a de nouveau tenté d’entrer en politique en enregistrant sa candidature pour un siège à l’élection de cette année d’une nouvelle Assemblée nationale française.

Cependant, le mois dernier, la plus haute juridiction de France a rejeté son appel pour annuler une condamnation pour corruption de 2020, ce qui signifie qu’il a été déclaré inéligible à une fonction publique pendant encore cinq ans.

Le co-accusé dans l’affaire de 2020, le président Edouard Fritch, a été autorisé à rester en fonction mais a été condamné à une amende.

Pour l’élection de l’Assemblée nationale française, M. Flosse a maintenant nommé sa compagne Pascale Haïti à sa place.

Laisser un commentaire