Un père et son fils regardent le match de l'Écosse contre l'Allemagne, confiants dans la victoire de leur équipe

[ad_1]

Un père d'Édimbourg qui est devenu viral pour avoir retiré son fils de l'école pour regarder l'Euro en Allemagne a déclaré qu'il était « confiant » que l'Écosse gagnerait lorsqu'elle jouerait contre la Hongrie.

Iain Meiklejohn, 48 ans, et son fils Aleks, 12 ans, sont arrivés à Francfort pour le début de l'Euro 2024 et ont suivi l'équipe de football écossaise tout au long du tournoi en se rendant dans des villes allemandes dont Munich et Cologne.

L'Écosse affronte la Hongrie dimanche et M. Meiklejohn, qui est guide touristique, a salué les chances de son équipe.

Iain et Aleks vêtus de chemises et de kilts écossais, les bras levés pour poser pour une photoIain et Aleks vêtus de chemises et de kilts écossais, les bras levés pour poser pour une photo

Iain Meiklejohn avec son fils Aleks (Iain Meiklejohn/PA)

Il a déclaré à l'agence de presse PA : « Je me sens en confiance. Une victoire nous donne quatre points, ce qui devrait suffire pour passer au deuxième tour.

« Je vise le 1-0 en Écosse. »

M. Meiklejohn a retiré son fils de l'école pour assister à l'Euro et est devenu viral sur X pour un message qu'il a posté le 12 juin, qui montre un e-mail qu'il a envoyé à l'école de son fils disant qu'Aleks ne sera pas présent à partir du 13 juin jusqu'à ce que « chaque fois que l'Écosse sera présente ». éliminé de l’Euro 2024 ».

L'e-mail d'Iain qu'il a écrit à l'école de son filsL'e-mail d'Iain qu'il a écrit à l'école de son fils

L'e-mail mentionné dans le message de M. Meiklejohn qui est devenu viral (capture d'écran)

L’e-mail disait également : « Nous effectuerons un voyage éducatif à travers l’Allemagne, visitant plusieurs villes où nous étudierons les hauts et les bas émotionnels extrêmes que seul un fan écossais traverse.

« Je veillerai à ce qu'Aleks rédige un rapport détaillé sur son retour. »

La publication a été vue plus de 6,3 millions de fois et plus de 25 000 likes.

M. Meiklejohn a déclaré : « Il y a littéralement des centaines d’écoliers écossais ici qui profitent de l’euro.

« Dans le passé, cela n'a pas posé de problème de le faire quitter l'école pour des raisons de voyage. »

drapeau écossaisdrapeau écossais

Les deux hommes accrocheront leur drapeau dans le stade dimanche (Iain Meiklejohn/PA)

Lui et son fils porteront des hauts et des kilts écossais pour le match Écosse contre Hongrie et accrocheront également leur drapeau écossais dans le stade, sur lequel figurent les lettres TTTA, qui signifient « Two Teekos Tartan Army ».

Expliquant l'histoire derrière ces lettres, il a déclaré : « Mon père portait le surnom de « Teeko » pendant environ 70 ans.

« Quand je suis arrivé, on m'a naturellement surnommé « Wee Teeko » (wee étant le mot écossais typique pour petit).

«Quand Aleks est né, Iwona (ma femme) et moi avons honoré ce nom en donnant à Aleks le deuxième prénom Teeko.

Iain et Aleks posent pour une photo avec une ville allemande en arrière-planIain et Aleks posent pour une photo avec une ville allemande en arrière-plan

Les deux hommes ont adoré leur séjour en Allemagne pour regarder les matchs de l’Euro 2024 (Iain Meiklejohn/PA)

« Donc, après trois générations, il est le seul Teeko 'officiel'. »

Il a ajouté qu'Aleks a visité 24 pays, dont la Colombie et l'Afrique du Sud, et que voyager « élargit l'esprit » et que son fils apprendra en côtoyant différentes cultures, traditions, langues et cuisines.

Il a déclaré que les deux hommes avaient « adoré » leur séjour en Allemagne jusqu'à présent, avec des moments forts comme la journée de match à Cologne, où l'Écosse et la Suisse ont fait match nul 1-1 et l'ambiance générale.

« Le sentiment général entre les supporters écossais et les locaux a été superbe », a-t-il ajouté.

Il a déclaré que son fils « jouait au football depuis qu'il savait marcher » et jouait pour l'équipe des moins de 13 ans de Ratho United.

Iain et Aleks en chemises écossaises assis dans un trainIain et Aleks en chemises écossaises assis dans un train

Le duo a déjà voyagé à l'étranger pour des tournois de football (Iain Meiklejohn/PA)

Ce n'est pas la première fois qu'Aleks participe à des tournois internationaux de football.

Il a assisté, entre autres, aux matches de la Coupe du monde 2014 au Brésil et de la Coupe du monde 2018 en Russie.

Fan de football depuis toujours, M. Meiklejohn a accompagné son fils lors de ses voyages et a participé à plusieurs autres voyages, notamment à la Coupe du monde de 1998 en France.

Les deux hommes prévoient de rentrer chez eux le 24 juin et si l'Écosse réussit les qualifications, ils retourneront en Allemagne.

Un porte-parole du conseil municipal d'Édimbourg a déclaré : « Toute absence non autorisée sera traitée conformément à la politique du conseil à ce sujet. »

[ad_2]

Laisser un commentaire