Tom Bremont : « L’écart est énorme » – Actualité


Tom Bremont a eu besoin de temps mais il semble prendre ses marques petit à petit. Médaillé de bronze lors du Championnat de France Cadets de cyclo-cross en janvier dernier, le Drômois – résident de Livron – a connu quelques difficultés depuis son arrivée dans les rangs Juniors au début de l’automne. Mais dimanche dernier, à Montélimar, dans son département, c’est bien lui qui l’a emporté chez les U19 (voir classement). «J’aime bien le circuit. J’étais en forme, comparé à d’autres cyclo-cross depuis le début de saison. L’accumulation des entraînements et les charges de travail ne sont pas les mêmes qu’en Cadets mais au fur et à mesure, je m’y habitue. C’était la guerre avec Sacha (Perrin) ici, c’était cool. On s’est livré une belle bataillese réjouissait-il sur place auprès de DirectVéloà sa descente du podium protocolaire.

L’occasion de retrouver le sourire après une période qui a donc été délicate et où il a fallu se montrer patient. « Le début de la saison a été compliqué. Au niveau régional, ça a été, j’ai pu faire quelques bonnes performances. Mais jusqu’à présent, j’ai eu du mal sur les manches de Coupe de France. Je sens qu’il y a un gros cap à passer et c’est dur. Je pensais faire bien mieux”concède-t-il au moment d’évoquer ses performances nationales, lui qui s’est toujours classé entre la 29e et la 51e place lors des quatre premières manches de la Coupe de France. «J’imaginais être plus près des meilleurs. L’écart est énorme avec les meilleurs Juniors. Mais j’essaie de le boucher petit à petit, au fil des week-ends”.

« FAIRE DANS LES DIX PREMIERS J1 »

Pour cela, le néo-sociétaire du VC Villefranche Beaujolais – qui évoluait auparavant à l’UC Montmeyran Valence – peut compter sur une concurrence toujours au rendez-vous dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. « Il y a un bon niveau ici. C’est bien, ça permet de se situer tous les dimanches par rapport à des mecs solides”. Actuellement, le J1 dit se sentir « plus à l’aise sur les circuits roulants ». Mais souhaite devenir plus complet à terme. « J’ai fait 7e d’un cross UCI en Espagne qui était roulant. C’est d’ailleurs sûrement pour ça aussi que j’ai été à l’aise ici à Montélimar. Mais quand j’ai fait 3e du Championnat de France, c’était un bourbier. Je ne sais pas encore trop ce qui me correspond le mieux”.

Prochainement, il espère passer un cap en terres normandes, lors du dernier week-end de Coupe de France, à Flamanville (Manche), où il se rendra avec son père, comme il le fait toujours lors des déplacements lointains. « J’espère faire dans les dix premiers J1, et pourquoi pas dans le Top 30 au scratch. Voire mieux, assure l’étudiant en Bac Pro électricité et membre du Pôle espoir de Saint-Etienne, où il est à l’internat. Même si j’ai envie de bien faire, je ne me fixe pas trop d’objectifs car je l’ai fait avant et je me suis sûrement trop mis la pression. Maintenant, j’essaie d’y aller à la cool”.

Laisser un commentaire