Tobias Moran a été libéré sous caution pour le meurtre présumé de la routarde allemande Simone Strobel


L’homme accusé du meurtre présumé de la routarde allemande Simone Strobel sera libre de retrouver sa famille en Australie-Occidentale après avoir été libéré sous caution.

Tobias Moran, 42 ans, est accusé du meurtre de l’enseignant de la maternelle sur la côte nord de la Nouvelle-Galles du Sud il y a 17 ans.

Le corps du jeune homme de 25 ans a été retrouvé dissimulé sous des feuilles de palmier à Lismore en février 2005, six jours après avoir été porté disparu.

M. Moran a été arrêté la semaine dernière et extradé d’Australie-Occidentale vers Sydney où il a été accusé de meurtre et de tentative de détournement du cours de la justice.

Jeudi au Downing Center, la magistrate Margaret Quinn a accordé une caution à M. Moran et a qualifié le dossier de l’accusation de « faible ».

« Il y a un cas circonstanciel, mais il ne semble pas y avoir de preuve le reliant à l’infraction », a déclaré Mme Quinn.

« Je prends en compte 53 échantillons d’ADN prélevés – aucun d’entre eux ne désigne M. Moran. »

Elle a également déclaré qu’il n’y avait aucune autre preuve depuis le moment du meurtre présumé et que le rapport du coroner n’était pas concluant.

un policier met un autre homme à l'arrière d'une camionnette
Tobias Moran, 42 ans, a été arrêté la semaine dernière et extradé de WA.(Facebook : Police de la Nouvelle-Galles du Sud)

Bien que l’accusation ait exprimé des inquiétudes quant au risque de fuite de M. Moran, Mme Quinn n’était pas d’accord.

« À mon avis, il ne me semble pas particulièrement un risque de fuite, puisqu’il s’est rendu pour extradition », a déclaré Mme Quinn.

Elle a déclaré qu’il était peu probable que M. Moran fuie le pays étant donné que « plusieurs » personnes étaient « disposées » à verser 450 000 dollars à titre de caution.

« C’est une bonne somme d’argent. »

l'extérieur d'un parc de caravanes avec signalisation
Simone Strobel a été vue pour la dernière fois au Lismore Tourist Caravan Park le 11 février 2005.(ABC Nouvelles)

M. Moran a été libéré sous caution avec des conditions qui incluent de se présenter à un poste de police de WA trois jours par semaine et de remettre son téléphone portable à la police sur demande.

Il n’est pas non plus autorisé à s’approcher à moins de 500 mètres d’un aéroport international et doit rendre son passeport dans les trois jours suivant sa sortie de prison.

On ne sait pas quand M. Moran sera libéré de sa cellule de prison, car l’avocat de la Couronne a indiqué qu’une demande de détention « potentielle » serait déposée auprès de la Cour suprême.

M. Moran est apparu par liaison vidéo depuis le centre correctionnel de Parklea.

Il sera jugé le 28 septembre.

Laisser un commentaire