Singapour assouplit les restrictions sociales strictes du COVID-19 à partir de lundi


Un homme dîne seul dans un centre de restauration, au milieu des réglementations en matière de restauration imposées par le gouvernement qui n’autorisent que deux personnes maximum à dîner ensemble, au milieu de la pandémie de la maladie à coronavirus (COVID-19), à Singapour le 3 novembre 2021. REUTERS/Caroline Chia/ Fichier photo

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à reuters.com

SINGAPOUR, 20 novembre (Reuters) – Le gouvernement de Singapour assouplit certaines des restrictions sociales strictes qu’il a imposées pour contenir la propagation du COVID-19, après la stabilisation des infections dans la cité-État au cours du mois dernier.

À partir de lundi, les limites des interactions sociales et des repas au restaurant seront étendues à cinq personnes contre la règle actuelle de jusqu’à deux personnes vaccinées, ont déclaré samedi les ministres du gouvernement lors d’une conférence de presse.

Ils ont déclaré que le nombre global d’infections et la situation hospitalière se sont largement stabilisés et améliorés.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à reuters.com

« Nous sommes maintenant en train de passer à vivre avec COVID-19 », a déclaré aux journalistes Gan Kim Yong, ministre du Commerce et de l’Industrie. « Je sais que beaucoup ou certains préfèrent s’ouvrir plus rapidement, mais nous devons le faire de manière très prudente et étape par étape. »

« Cela signifie que nous allons assouplir certaines mesures, observer, surveiller et veiller à ce que la situation reste sous contrôle et stabilisée avant de continuer à s’assouplir », a-t-il déclaré.

Les cas quotidiens de COVID-19 à Singapour sont tombés en dessous de 3 000 en moyenne. Environ 85% des 5,45 millions d’habitants de la nation insulaire ont été vaccinés.

Le nombre d’infections est tombé à 1 734 cas vendredi, contre un nombre quotidien record de 5 324 fin octobre.

Les événements commerciaux à Singapour rebondissent déjà.

Singapour a accueilli cette semaine les hauts dirigeants de grandes entreprises mondiales lors d’une série de conférences, marquant son retour progressif à la normale et soulignant le contraste avec son rival de longue date Hong Kong, qui respecte certaines des règles de quarantaine les plus strictes au monde.

Malgré tout cela, comparé à l’Europe, la Grande-Bretagne et les États-Unis, Singapour a toujours des restrictions COVID-19 strictes, y compris le port obligatoire du masque en public.

« Nous surveillerons la situation au cours des prochaines semaines et si la situation globale reste stable, notre système de santé reste stable, nous pouvons envisager la prochaine série de mesures, disons vers la fin décembre », a déclaré le ministre des Finances Lawrence Wong.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à reuters.com

Reportage d’Anshuman Daga ; Montage par William Mallard

Nos normes : les principes de confiance de Thomson Reuters.

Laisser un commentaire