Saint-Marin se tourne vers le vaccin russe contre le coronavirus Spoutnik V pour lancer les vaccinations


* Premières inoculations attendues dès cette semaine

* Les doses immuniseront moins d’un quart des résidents de l’État

MILAN, 23 février (Reuters) – Saint-Marin a reçu mardi un premier lot de vaccins russes contre le coronavirus Spoutnik V, ont déclaré des responsables gouvernementaux, permettant au petit État enclavé en Italie de démarrer sa campagne de vaccination.

Les premières vaccinations devraient commencer dès cette semaine sur une base volontaire, la priorité étant donnée aux agents de santé et aux personnes de plus de 75 ans.

«Nous ne pouvons pas exclure que certaines personnes décident de ne pas saisir cette opportunité», a déclaré à Reuters le ministre de la Santé de Saint-Marin, Roberto Ciavatta. «Mais nous voulions leur donner l’option».

L’accord s’ajoutait à l’accord que l’enclave de 61,2 kilomètres carrés a réussi à sceller le mois dernier avec l’Italie et la Commission européenne, lui donnant accès à certaines des prises de vue que l’UE a obtenues pour ses États membres.

Mais des procédures bureaucratiques complexes et longues et des pénuries généralisées de projectiles ont retardé le processus.

«Nous attendons toujours certaines autorisations des sociétés pharmaceutiques impliquées pour débloquer le processus», a déclaré Ciavatta. «Nous sommes convaincus que nous verrons bientôt une percée». Dans l’intervalle, Saint-Marin – qui a enregistré environ 3400 cas de coronavirus et quelque 70 décès liés au COVID-19 – a annoncé la semaine dernière l’accord avec le fonds souverain russe, qui commercialise Spoutnik V à l’étranger.

Les 15 000 doses de Spoutnik V pourraient immuniser un peu moins d’un quart des 34 000 habitants de Saint-Marin, car le vaccin est administré à chaque personne en deux doses, le rappel étant administré 21 jours après la première.

Les termes de l’accord n’ont pas été divulgués, mais les responsables impliqués dans les négociations ont déclaré que Saint-Marin avait obtenu les coups de feu pour près de 130 000 euros. (Édité par Giulia Segreti; édité par Grant McCool)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *