Rupa Subramanya : Nous ne sommes pas responsables du faible taux de vaccination dans le monde en développement, quoi qu’en disent les guerriers de la justice sociale


Plutôt que d’un manque d’accès, une grande partie de la disparité des taux de vaccination dans le monde en développement résulte de problèmes logistiques et d’hésitations vis-à-vis des vaccins

Contenu de l’article

En mars, le président de la Tanzanie, John Magufuli, est décédé, très probablement des suites de complications liées au COVID-19. Ironiquement, le dirigeant autocratique de la nation d’Afrique de l’Est avait été un ardent négateur du COVID-19, refusant de vacciner la population de son pays et recommandant à la place des remèdes traditionnels et la prière.

Publicité

Contenu de l’article

La Tanzanie n’est en aucun cas un cas désespéré, elle n’est pas non plus mêlée à la guerre civile, comme le sont certains autres pays africains, et elle a un taux d’alphabétisation relativement élevé de 77 pour cent. Pourtant, à l’heure actuelle, seulement 1,5 % des Tanzaniens sont complètement vaccinés. Leur ancien chef a systématiquement refusé les offres de doses de vaccin pour son pays, n’acceptant qu’à contrecœur que COVID-19 était une réalité peu de temps avant sa propre mort.

Aucun observateur sensé ne dirait que le faible taux de vaccination de la Tanzanie est dû à « l’inégalité mondiale en matière de vaccination », pourtant de nombreux défenseurs de la justice sociale mondiale voudraient vous faire croire que la grande disparité des taux de vaccination dans le monde est due à la thésaurisation dans le nord du monde, ainsi rendant les doses indisponibles dans l’hémisphère sud. Le cas de la Tanzanie et d’autres du même genre réfutent ce récit simpliste.

Publicité

Contenu de l’article

La réalité est beaucoup plus complexe. Il ne fait aucun doute que le pouvoir d’achat des pays riches leur permet de se procurer plus facilement des vaccins, mais il n’est pas vrai que les pays les plus pauvres n’ont pas accès aux vaccins, car ils peuvent les acheter à des tarifs préférentiels auprès des sociétés pharmaceutiques, ou tirer de l’installation COVAX de l’Organisation mondiale de la santé. Plutôt que d’un manque d’accès, une grande partie de la disparité des taux de vaccination dans le monde en développement résulte de problèmes logistiques et d’une hésitation à la vaccination, parfois associée à un refus catégorique de COVID-19.

Récemment, l’Afrique du Sud, qui est à l’épicentre de la nouvelle variante omicron, a reporté la livraison des nouveaux vaccins Johnson & Johnson et Pfizer, car elle disposait déjà de plus de doses qu’elle ne pouvait en administrer, étant donné que l’hésitation vaccinale a conduit à un roulement très lent. dehors. Et ce n’est pas nouveau, car l’hésitation à vacciner est un problème en Afrique depuis de nombreuses années.

Publicité

Contenu de l’article

L’échec du leadership est un autre facteur important des faibles taux de vaccination dans de nombreux pays. L’Inde est souvent appelée la « pharmacie du monde » en raison de sa grande capacité de fabrication de produits pharmaceutiques. Il a même envoyé des doses d’AstraZenca fabriquées en Inde au Canada à une époque où ce pays était en pénurie. Pourtant, il n’était malheureusement pas préparé à la variante menaçante du delta, qui a ravagé le pays au printemps.

Les taux de vaccination étaient très faibles et le gouvernement avait plus ou moins abandonné les protocoles de sécurité standard COVID-19, faisant du pays un terrain fertile pour la propagation de la nouvelle variante, puis sa propagation ailleurs dans le monde. La situation est devenue si dramatique que l’Inde a suspendu ses obligations de fournir des doses de vaccins à COVAX, réalisant trop tard qu’il y avait une pénurie de vaccins chez elle, l’empêchant ainsi d’atténuer les impacts de la deuxième vague.

Publicité

Contenu de l’article

L’échec du leadership et l’hésitation à la vaccination découlant de croyances culturelles ou religieuses ne sont pas propres aux pays du Sud. Certaines parties de l’Europe, en particulier l’Autriche et l’Allemagne, sont au milieu d’une quatrième vague dévastatrice. L’Autriche est le premier pays développé à se fermer complètement après l’avènement des vaccins. L’Allemagne n’est peut-être pas très loin derrière. Les cas montent également en flèche en Suisse, bien que le gouvernement fédéral ait jusqu’à présent résisté à l’imposition de règles plus strictes.

Ces trois pays sont parmi les plus riches du monde, mais ils affichent un degré inhabituellement élevé d’hésitation vis-à-vis de la vaccination, comme en témoignent leurs faibles taux de vaccination. Les gouvernements de ces pays étaient également réticents à interdire aux non vaccinés d’accéder aux restaurants et autres lieux publics, comme c’est la norme au Canada, autorisant plutôt les clients à présenter un test négatif jusqu’à ce que la quatrième vague ait déjà éclaté.

Publicité

Contenu de l’article

Personne de sensé ne dirait que les faibles taux de vaccination en Autriche et en Allemagne sont le résultat de l’iniquité vaccinale. Supposer que les faibles taux de vaccination dans les pays pauvres doivent refléter universellement leur incapacité à se procurer des vaccins n’est pas seulement condescendant, mais suppose que les habitants des pays pauvres sont des victimes perpétuelles et que tous leurs problèmes seront résolus si des pays comme le Canada abandonnent l’idée d’administrer boosters et transférer toutes nos doses de vaccins vers les pays en développement.

Ironiquement, les analystes du Sud qui écrivent sur les faibles taux de vaccination dans les pays en développement ne blâment généralement pas l’accès insuffisant aux vaccins, mais désignent plutôt les problèmes logistiques et l’hésitation face aux vaccins comme les principales pierres d’achoppement.

Publicité

Contenu de l’article

Il n’aurait donc aucun sens pour les Canadiens de renoncer aux rappels ou à la vaccination des enfants dans une tentative malavisée de libérer des fournitures pour le monde en développement, comme certains l’ont soutenu. C’est la responsabilité légale et morale de chaque ordre de gouvernement au Canada de s’occuper de leurs propres citoyens.

Ce serait formidable si toutes les personnes éligibles sur la planète choisissaient de se faire vacciner le plus tôt possible, mais tout comme au Canada, il y a des personnes hésitantes à vacciner dans d’autres pays, riches et pauvres. Il est simpliste et trompeur de réduire la réalité complexe des taux de vaccination différentiels dans le monde à la seule cause de l’accès inéquitable aux doses de vaccin.

Poste nationale

Les grands problèmes sont loin d’être réglés. Inscrivez-vous à la newsletter NP Comment, NP Platformed.

Publicité

  1. Meilleures offres Amazon Cyber ​​Monday Canada 2021

    Votre destination de prédilection pour les dernières offres Amazon Cyber ​​Monday

    Amazon est prêt à livrer des offres à votre porte.
  2. Meilleures offres Cyber ​​Monday Canada 2021

    Votre source incontournable pour toutes les meilleures offres du Cyber ​​Monday : technologie, jouets, mode, matelas, beauté, bien-être, voyages et plus encore

    Prêt?  Le Cyber ​​Monday arrive bientôt.
  3. Publicité

  4. Guide cadeaux : 30 coffrets beauté pour terminer cette saison

    Des échantillonneurs de soins de la peau aux méga-kits de maquillage à part entière, voici les ensembles-cadeaux de vacances les plus éblouissants couvrant le maquillage, les soins de la peau, les soins capillaires et plus encore.

    La période des fêtes regorge de goodies beauté.
  5. Glam est de retour avec une vengeance cette saison des vacances

    Après plus de 18 mois passés à estomper les couleurs et à cacher les lèvres, les gens commencent à se détendre et à s’animer à nouveau – et à expérimenter de nouveaux looks et styles.

    Glam est de retour avec une vengeance e…
  6. Best Buy Cyber ​​Week-end offres Canada 2021

    Votre destination de prédilection pour les dernières offres Best Buy Cyber ​​Weekend

    Si vous attendez de tout savoir sur l'offre Black Friday de Best Buy, restez dans les parages.  Nous vous couvrirons.

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion vivant mais civil et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure de modération avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail. Vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur que vous suivez commente. Consultez nos directives de la communauté pour plus d’informations et de détails sur la façon d’ajuster vos paramètres de messagerie.

Laisser un commentaire