Rugby des Six Nations | Tout ce que vous devez savoir avant le Super samedi

[ad_1]

L’équipe de Wayne Pivac a pris de l’ampleur tout au long du championnat, mais affronte désormais la plus grande tâche, remportant sur la route à Paris pour remporter le Grand Chelem.

Vous devez remonter à 1971 pour la dernière fois qu’ils ont effectué un balayage net loin de Cardiff, par hasard à Colombes contre la France cette année-là, et dans la version 2021 des Bleus, ils affrontent la seule équipe qui peut leur refuser le titre. .

Les hommes de Fabien Galthié, battus au dernier par l’Angleterre le week-end dernier, savent qu’ils devront rebondir samedi pour garder leurs ambitions de championnat vivantes avant leur rencontre réorganisée avec l’Écosse.

Les Écossais, quant à eux, ouvrent le Super samedi à Édimbourg pour rebondir après des défaites successives à domicile, par cinq points combinés.

Ils accueillent une équipe italienne désespérée de terminer sa campagne en beauté à l’occasion de leur première victoire à l’extérieur du Championnat.

L’attention se tournera ensuite vers Dublin où CJ Stander aura son chant du cygne de championnat contre une équipe d’Angleterre de retour en forme après sa victoire sur la France.

Cela a toutes les qualités d’un thriller avant la pièce de résistance au Stade de France samedi soir.

SAMEDI 20 MARS

ECOSSE V ITALIE, BT MURRAYFIELD, KO 14:15 (GMT), EN DIRECT SUR BBC ONE HD ET VIRGIN MEDIA ONE HD

Stuart Hogg commencera à dix heures

L’Écosse aura quelques regrets sur ses deux défaites à domicile jusqu’à présent, perdant contre le Pays de Galles de deux points avant que le penalty tardif de Johnny Sexton ne leur refuse la dernière fois.

Contre l’Italie, ils viseront la rédemption et le feront avec une équipe très changée, notamment avec Stuart Hogg commençant à demi-volant pour la première fois au niveau Test en l’absence de Finn Russell.

Il a un nouveau partenaire demi-arrière à Scott Steele, alors qu’il y a des blessures au deuxième rang, ce qui signifie des départs pour le duo allitératif Sam Skinner et Grant Gilchrist.

Ailleurs, Huw Jones est récompensé pour son essai contre l’Irlande par un début, tandis que Darcy Graham arrive dans les trois derniers et Dave Cherry et Zander Fagerson se placent au premier rang.

L’Italie a fait un certain nombre de changements avec son arrière Edoardo Padovani promu dans l’équipe de départ après avoir impressionné sur le banc la dernière fois.

Federico Mori fait son premier départ d’essai sous le maillot n ° 12, tandis que Marco Riccioni et Federico Ruzza renforceront le peloton.

Sur le banc, Riccardo Favretto pourrait faire ses débuts en Test tandis que Marco Zanon revient pour la 23e journée.

Écosse: 15. Sean Maitland, 14. Darcy Graham, 13. Huw Jones, 12. Sam Johnson, 11. Duhan van der Merwe, 10. Stuart Hogg (c), 9. Scott Steele; 1. Rory Sutherland, 2. Dave Cherry, 3. Zander Fagerson, 4. Sam Skinner, 5. Grant Gilchrist, 6. Jamie Ritchie, 7. Hamish Watson, 8. Matt Fagerson
Remplaçants: 16. George Turner, 17. Jamie Bhatti, 18. Simon Berghan, 19. Alex Craig, 20. Nick Haining, 21. Ali Price, 22. Jaco van der Walt, 23. Chris Harris

Italie: 15. Edoardo Padovani, 14. Mattia Bellini, 13. Juan Ignacio Brex, 12. Federico Mori, 11. Montanna Ioane, 10. Paolo Garbisi, 9. Stephen Varney, 1. Danilo Fischetti, 2. Luca Bigi (c), 3 Marco Riccioni, 4. Niccolò Cannone, 5. Federico Ruzza, 6. Sebastian Negri, 7. Johan Meyer, 8. Michele Lamaro
Remplaçants: 16. Gianmarco Lucchesi, 17. Andrea Lovotti, 18. Giosuè Zilocchi, 19. Riccardo Favretto, 20. Maxime Mbandà, 21. Marcello Violi, 22. Carlo Canna, 23. Marco Zanon

IRLANDE V ANGLETERRE, AVIVA STADIUM, KO 16:45 (GMT), EN DIRECT SUR ITV HD ET VIRGIN MEDIA ONE HD

CJ Stander

L’Angleterre a eu le meilleur de ses récentes rencontres avec l’Irlande, et Eddie Jones est resté fidèle aux tests éprouvés pour le voyage à Dublin avec un seul changement imposé par une blessure.

La blessure d’Henry Slade signifie qu’Elliot Daly obtient son premier départ au centre extérieur depuis 2016, mais sinon c’est la même équipe qui a fini fort pour battre la France.

Joe Marchant, appelé lorsque l’implication de Slade est devenue un doute, se place directement sur le banc.

L’Irlande, quant à elle, a apporté des changements plus généralisés à ce qui sera la dernière apparition de CJ Stander au championnat, le rameur arrière devant se retirer à la fin de la saison.

Il passe au flanker alors que Tadhg Beirne se déplace dans la deuxième rangée à la place de James Ryan, blessé. En fait, c’est une rangée arrière complètement différente alors que Jack Conan commence au n ° 8 et Josh van der Flier remplace Will Connors, blessé.

Ailleurs, Dave Kilcoyne a sa chance de commencer à la tête libre et son coéquipier de Munster, Conor Murray, est de retour dans la formation de départ aux côtés de Johnny Sexton dans les demi-arrières.

Dans les trois quarts, la blessure de Garry Ringrose signifie un début pour Bundee Aki alors que Robbie Henshaw en sort un, tandis que Jacob Stockdale fait son premier départ du championnat sur l’aile gauche.

Irlande: 15. Hugo Keenan, 14. Keith Earls, 13. Robbie Henshaw, 12. Bundee Aki, 11. Jacob Stockdale, 10. Jonathan Sexton, 9. Conor Murray, 1. Dave Kilcoyne, 2. Rob Herring, 3. Tadhg Furlong, 4. Iain Henderson, 5. Tadhg Beirne, 6. CJ Stander, 7. Josh van der Flier, 8. Jack Conan
Remplaçants: 16. Ronan Kelleher, 17. Cian Healy, 18. Andrew Porter, 19. Ryan Baird, 20. Peter O’Mahony, 21. Jamison Gibson-Park, 22. Billy Burns, 23. Jordan Larmour

Angleterre: 15. Max Malins, 14. Anthony Watson, 13. Elliot Daly, 12. Owen Farrell, 11. Jonny May, 10. George Ford, 9. Ben Youngs, 1. Mako Vunipola, 2. Luke Cowan-Dickie, 3. Kyle Sinckler, 4. Maro Itoje, 5. Charlie Ewels, 6. Mark Wilson, 7. Tom Curry, 8. Billy Vunipola
Remplaçants: 16. Jamie George, 17. Ellis Genge, 18. Will Stuart, 19. Jonny Hill, 20. Ben Earl, 21. Dan Robson, 22. Ollie Lawrence, 23. Joe Marchant.

FRANCE V PAYS DE GALLES, STADE DE FRANCE, KO 20:00 (GMT), EN DIRECT SUR BBC ONE HD ET VIRGIN MEDIA ONE HD

Pays de Galles Super samedi

Un deuxième Grand Chelem en trois ans, un cinquième depuis 2005, c’est ce qui est en jeu pour le Pays de Galles à Paris samedi soir.

C’est une bizarrerie curieuse que chacun des quatre précédents se soit terminé par un crescendo de Cardiff alors que ce sera devant un Stade de France vide.

Wayne Pivac n’a apporté qu’un seul changement à son équipe, avec Adam Beard de retour au deuxième rang alors que Cory Hill tombe sur le banc.

Il y a trois autres changements parmi les remplaçants où Nicky Smith, James Botham et Tomos Williams entrent tous dans le 23.

La France a toujours des ambitions de championnat plus que les leurs, avec les exigences énoncées dans notre article sur les permutations.

Fabien Galthié a nommé une équipe de départ inchangée pour samedi avec Matthieu Jalibert continuant à la demi-finale.

Il y a cependant trois changements sur le banc alors qu’Uini Atonio, Swan Rebbadj et Arthur Vincent entrent tous dans le 23.

France: 15. Brice Dulin, 14. Teddy Thomas, 13. Virimi Vakatawa, 12. Gaël Fickou, 11. Damian Penaud, 10. Matthieu Jalibert, 9. Antoine Dupont, 1. Cyril Baille, 2. Julien Marchand, 3. Mohamed Haouas, 4. Romain Taofifenua, 5. Paul Willemse, 6. Dylan Cretin, 7. Charles Ollivon, 8. Grégory Alldritt
Remplaçants: 16. Camille Chat, 17. Jean-Baptiste Gros, 18. Uini Atonio, 19. Swan Rebbadj, 20. Anthony Jelonch, 21. Baptiste Serin, 22. Romain Ntamack, 23. Arthur Vincent

Pays de Galles: 15. Liam Williams, 14. Louis Rees-Zammit, 13. George North, 12. Jonathan Davies, 11. Josh Adams, 10. Dan Biggar, 9. Gareth Davies, 1. Wyn Jones, 2. Ken Owens, 3. Tomas Francis, 4. Adam Beard, 5. Alun Wyn Jones, 6. Josh Navidi, 7. Justin Tipuric, 8. Taulupe Faletau.
Remplaçants: 16. Elliot Dee, 17. Nicky Smith, 18. Leon Brown, 19. Cory Hill, 20. James Botham, 21. Tomos Williams, 22. Callum Sheedy, 23. Willis Halaholo

[ad_2]

Laisser un commentaire