Rubiales démissionne finalement de son poste de président de la Fédération espagnole, Antony prend un congé à Man United, Sancho se prépare à des négociations de confrontation

[ad_1]

Une somme record de près de 6 milliards de livres sterling a été dépensée en transferts internationaux cet été, les dépenses des clubs saoudiens dépassant les 700 millions de livres sterling.

Les dépenses des clubs de la Pro League sont juste derrière celles de la Premier League, dont les équipes ont dépensé un peu moins de 1,6 milliard de livres sterling rien qu’en contrats à l’étranger, selon l’aperçu des transferts internationaux de la FIFA publié vendredi.

Au total, 7,36 milliards de dollars américains (5,89 milliards de livres sterling) ont été dépensés dans le monde au cours de la période estivale, tandis que les honoraires des agents pour 2023 ont déjà atteint un niveau annuel record – 696,6 millions de dollars américains ou 558 millions de livres sterling.

Les clubs saoudiens ont dépensé 701 millions de livres sterling en transferts selon la FIFA, la signature de Neymar par Al Hilal pour 77 millions de livres sterling du Paris St Germain étant le plus gros accord impliquant un club de Pro League.

Le chiffre des dépenses aurait pu être beaucoup plus élevé. Al Hilal a également offert un record mondial de 259 millions de livres sterling pour l’attaquant du PSG Kylian Mbappe, mais le joueur a refusé d’entamer des négociations.

Al Ittihad, quant à lui, a vu une offre de 150 millions de livres sterling rejetée pour l’attaquant de Liverpool Mohamed Salah.

Les dépenses des clubs saoudiens en contrats internationaux étaient juste devant celles de la France (688,8 millions de livres sterling) et de l’Allemagne (610,8 millions de livres sterling). Ils ont également dépensé plus du double du montant prévu par les clubs espagnols, où le total s’élevait à 324,9 millions de livres sterling.

Les dépenses saoudiennes signifient que pour la première fois, une confédération autre que l’UEFA a contribué à plus de 10 pour cent des dépenses totales de l’été, le chiffre de la Confédération asiatique de football étant de 14 pour cent.

Quatre clubs saoudiens – Al Hilal, Al Ittihad, Al Nassr et Al Ahli – sont détenus majoritairement par le Fonds d’investissement public (PIF) du pays depuis juin. Le fonds dispose d’actifs sous gestion estimés à une valeur d’environ 476 milliards de livres sterling.

L’Allemagne arrive en tête de liste pour l’argent gagné grâce aux transferts internationaux, avec 1,11 milliard de dollars américains (889 millions de livres sterling) – c’est la première fois qu’un seul pays gagne plus d’un milliard de dollars grâce aux accords d’été.

[ad_2]

Laisser un commentaire