revivrez la finale de la Ligue des Nations féminine


Mercredi 28 février

Merci de nous avoir suivis !

L'Equipe de France s'incline et il est temps pour nous de clôturer ce live, à bientôt.

«C'est dur d'être positif ce soir» la réaction d'Eugénie Le Sommer

Jon Nazca / REUTERS

«Elles ont été meilleures que nous ce soir. On doit faire mieux en premier mi-temps. On n'a pas été assez propre techniquement, ça a été mieux en deuxième mi-temps mais ça n'a pas été suffisant. C'est comme ça.» at-elle dit au micro de W9.

«Ce soir c'est la meilleure équipe qui a gagné» déclare Renard

Jon Nazca / REUTERS

La première réaction du coach français est amère, «L'Espagne domine le football mondial, et ce soir c'est la meilleure équipe qui a gagné.»

C'est terminé, l'Espagne remporte la Ligue des Nations (2-0, Fin)

Jon Nazca / REUTERS

L'arbitre siffle la fin de la rencontre, la France s'incline très logiquement en finale face à une Roja dominante.

3 minutes de temps additionnel (2-0, 90e)

Il y aura trois minutes supplémentaires.

Mbock repousse en corner (2-0, 8e)

Les Espagnoles s'amusent dans le camp français et bénéficient d'un coin sur un centre dévie.

Hermoso quitte la pelouse (2-0, 85e)

La meilleure buteuse de la sélection espagnole est remplacée par Lopez.

Peyraud-Magnir sauve les meubles (2-0, 83e)

La gardienne de l'équipe de France est correctement sortie dans les pieds de Paralluelo pour l'empêcher d'aller jusqu'à son mais.

Le raté de Le Sommer (2-0, 81e)

Majri a bien trouvé Dufour dans la profondeur, mais Le Sommer a complètement manqué son geste quand elle a reçu le ballon de la part de la joueuse du Paris FC.

Les Bleues butent sur la défense espagnole (2-0, 78e)

Mbock a tenté une reprise de volée contrée par Paredes, puis Le Sommer a raté sa tête lorsque le ballon est revenu vers elle. Enfin De Almeida a manqué sa frappe.

Double changement opéré par Hervé Renard (2-0, 76e)

Majri et Dufour n'ont pas leurs entrées en jeu aux postes de Bacha et Diani.

Nouvelle tête de Paredes (2-0, 74e)

Encore une fois, le numéro 4 était seule et a pu placer sa tête vers le cadre. Peyraud-Magnir a capté le ballon.

Deuxième changement espagnol (2-0, 72e)

L'autre passeuse Del Castillo est remplacée par Navarro.

Dali gâche une cartouche (2-0, 71e)

Entrée en jeu, le numéro 15 a trop appuyé son centre sur le bon coup franc récupéré par la France.

L'Espagne effectue sa première rotation (2-0, 68e)

Passeuse, Carmona cède sa place à Hernandez.

Diani stoppée dans la surface (2-0, 65e)

Après avoir débordé sur son aile droite, Diani a été freinée par Codina.

Karchaoui face à Del Castillo (2-0, 61e)

L'Espagnole a vu sa frappe se faire contrer par le numéro 7 français.

Premiers changements favorables par Hervé Renard (2-0, 58e)

Cascarino et Dali entrent à la place de Katoto et Henry.

Les Françaises sont dos au mur (2-0, 57e)

Marcelo del Pozo / REUTERS

Malgré leurs bonnes intentions, les Bleues sont bloquées face au bloc espagnol et se contentent de faire glisser le ballon de gauche à droite.

Les Espagnoles doublent la mise ! (2-0, 52e)

Jon Nazca / REUTERS

La Roja fait le break ! Encore sur un centre, Caldentey a été trouvé au milieu des joueuses françaises, et a trompé Peyraud-Magnir d'une frappe croisée, 2-0 pour l'Espagne.

De Almeida saisit sa chance (1-0, 49e)

La défenseuse a très largement raté sa frappe, mais les Bleues sont de retour avec de meilleures intentions.

Katoto n'a pas réussi à frapper (1-0, 47e)

Diani se révolte et étau Katoto dans la surface. La Parisienne n'a pas réussi à tirer et a touché le ballon de la main.

C'est reparti pour 45 minutes (au moins) (1-0, 45e)

La France doit mieux faire si elle veut renverser la tendance.

C'est la mi-temps à Séville (1-0, MT)

Les Bleues n'y arrivent pas, et ont concédé une nouvelle occasion sur corner avant que l'arbitre ne revoie les deux équipes aux vestiaires.

Bon retour de Karchaoui (1-0, 46e)

Encore une fois, la latérale est importante dans la défense française en taclant correctement son opposant, corner à suivre.

Katoto bute sur la défense (1-0, 43e)

Proche de la surface adverse, la Parisienne n'a pas pu mieux faire que de gagner un corner.

La France n'y arrive pas (1-0, 39e)

Sur le peu de ballon qu'elles ont, les Françaises n'arrivent pas à développer du jeu, comme sur cette combinaison entre Gayoro et Bacha, interceptées par la Roja.

Occasion manquée pour les Bleues (1-0, 36e)

Diani a réussi un bon centre dans la surface adverse, mais Coll s'en est emparée.

Aitana Bonmati ouvre le score pour l'Espagne ! (1-0, 32e)

Marcelo del Pozo / REUTERS

Ce qui devait arriver arriva. Carmona a réussi à s'introduire dans la surface et un service Bonmati lancé. Le ballon d'or ne s'est pas fait prier et a conclu l'action dans le but français, 1-0 pour l'Espagne.

Karchaoui rasure la défense (0-0, 30e)

Avec sa tête, elle a écarté le danger sur le centre des locales.

Diani n'est pas aidée (0-0, 28e)

La Lyonnaise a eu le ballon dans le camp adverse, mais ses coéquipières ne lui ont pas donné de solutions, alors la balle est rendue.

Paredes touche le poteau ! (0-0, 25e)

La capitaine espagnole a sauté plus haut que tout le monde et les Bleues ont été surprises. Heureusement le poteau sauve Peyraud-Magnir.

De Almeida repousse sur corner (0-0, 24e)

La défenseuse du PSG a dévié le centre adverse en corner.

L'Espagne confisque le ballon (0-0, 23e)

Comme à leur habitude, les Espagnoles ont la possession avec 63%, et les Bleues ont du mal à conserver les ballons qu'elles récupèrent.

Paralluelo tente de longe (0-0, 21e)

Peyraud-Magnir n'a pas été inquiété sur la frappe lointaine de l'Espagnole.

Bacha fait des différences (0-0, 19e)

L'ailière élimine la balle aux pieds. Mais elle s'est emmelée les pinceaux au bout de son action.

La Roja fait des fautes (0-0, 16e)

Eugénie Le Sommer a récupéré deux coups de pied arrêtés, au total les locales ont commis 4 fautes.

Les Bleues contiennent les Espagnoles (0-0, 14e)

Jon Nazca / REUTERS

Les Françaises sont dans le ton au niveau de l'agressivité et repoussent correctement les débuts d'offensives espagnoles.

Karchaoui ne laisse rien passer (0-0, 10e)

Jon Nazca / REUTERS

La latérale est pour le moment très solide sur Del Castillo, et garde bien son couloir gauche.

Henry intervient in extremis sur Paralluelo ! (0-0, 8e)

La première frappe de la partie est espagnole et si Henry n'avait pas dévié le ballon en corner, le ballon aurait pu se diriger dans le mais français.

Les Françaises sont bien en place (0-0, 6e)

Henry et Karchaoui n'ont pas hésité à mettre le pied sur leur adversaire, et les Bleues ne laissent pas d'ouvertures aux Espagnoles.

C'est le tour d'observation (0-0, 4e)

Comme dans chaque finale, les deux équipes ne veulent pas prendre de risques d'entrée et le match se joue pour l'instant dans le milieu du terrain.

Les Bleues entrent dans les derniers mètres adverses (0-0, 2e)

Le premier débordement de l'équipe de France s'est exploité, Katoto a été recherché dans la surface sans succès.

C'est parti, le coup d'envoi est donné ! (0-0, 1e)

L'arbitre suédois siffle le début de la rencontre, qui de l'Espagne ou de la France va soulever le trophée de la Ligue des Nations ? Réponse dans au moins 90 minutes.

L'Espagne, rouleau compresseur ?

Fortes de leur triomphe à la Coupe du Monde 2023, les Espagnoles font figure de véritable rouleau compresseur ces dernières années, ou presque. Elles ont remporté plusieurs victoires par 3 buts ou plus lors de leurs derniers matchs, (7-1 et 5-0 contre la Suisse, et 3-0 en demi-finale contre les Pays-Bas), mais ont aussi connu quelques difficultés notamment face à l'Italie. Battue 3-2 le 12 janvier dernier, et accrochées jusqu'à la fin lors du court succès 1-0, la Roja n'est pas si intouchable que l'on peut le croire. Mais ce soir, elles sont à domicile et peuvent compter sur l'appui de leurs supporters.

Marcelo del Pozo / REUTERS

Les Bleues vers un premier titre ?

Jon Nazca / REUTERS

Après les échecs cruels à la coupe du monde 2019 en France contre les Etats-Unis, à l'Euro 2022 face à l'Allemagne, et en Australie et en Nouvelle-Zélande en 2023, cette fois les Françaises ont l'occasion de remporter un premier trophée dans leur histoire. Ce mercredi soir à Séville, la marche est haute, et Hervé Renard le sait «C'est un énorme défi à relever. On préfère avoir à le relever que de le regarder à la télé» at-il exprimé en conférence de presse. En ayant battu les Allemandes 2-1 en demi-finale, les Bleues peuvent être confiantes, sachant qu'elles n'ont plus perdu depuis l'élimination au mondial. Alors ce soir, Eugénie Le Sommer et ses partenaires peuvent rêver d'un premier sacré, mais ce sera à condition de battre les champions du monde en titre.

Le onze des Espagnoles !

Les championsnes du monde en titre se présentent avec le Ballon d'or Aitana.

La compo des Bleues !

Le Sommer mène la troupe avec le brassard de capitaine, aux côtés de Katoto, Bacha et Diani.

Bonjour et bienvenue à tous !

C'est un jour de finale ! L'équipe de France féminine affronte l'Espagne dans un duel au sommet à Séville, pour y remporter la Ligue des Nations et pourquoi pas un premier titre dans l'histoire du foot féminin français.


Les publications apparaîtront ici

Laisser un commentaire