Quelles étapes suivre pour ouvrir un magasin de déstockage alimentaire ?

Au cours des dernières années, le déstockage alimentaire a pris de l’importance, suscitant l’ouverture de nombreux magasins en France. Il est notamment encouragé par la loi anti-gaspillage et le besoin des ménages de se procurer des produits vendus moins cher. En vous lançant dans le déstockage, vous pouvez vous assurer d’avoir de la clientèle et de réaliser quelques profits. Toutefois, avant d’ouvrir votre magasin de déstockage alimentaire, retrouvez ici les étapes à suivre.

Les étapes à suivre pour ouvrir son magasin de déstockage alimentaire


Le déstockage alimentaire est une opération qui consiste à liquider les produits proches de leur date de péremption, ou issus du phénomène de surproduction. Il vise essentiellement à limiter le gaspillage alimentaire et réduire l’impact de l’homme sur l’environnement. Cependant, avant de vous lancer dans le déstockage alimentaire, assurez d’avoir des fournisseurs fiables pour vous procurer les produits à écouler. Si vous souhaitez vous spécialiser dans les boissons, l’idéal reste de contacter un grossiste coca cola par exemple pour obtenir les meilleurs prix.

Notez toutefois que le déstockage ne concerne pas uniquement les boissons et les denrées alimentaires. L’opération prend aussi en compte les produits secs, frais ou surgelés, les conserves, huiles alimentaires, etc. En bref, pour ouvrir votre magasin de déstockage, voici les étapes à suivre :

  • L’étude du marché : elle doit tenir compte de la localisation du futur magasin, des commerces à proximité et du type de clientèle. Pensez également à réaliser un business plan pour mieux comprendre les besoins du marché ;
  • La définition du concept : pour augmenter vos chances de succès, vous devez proposer quelque chose de nouveau par rapport aux autres. Choisissez donc le concept de votre magasin de déstockage et votre domaine d’action (produits généralistes ou spécialisés, alimentaires ou textiles) ;
  • Le choix des fournisseurs : à cette étape, vous devez sélectionner des grossistes fiables pour obtenir des stocks de produits suffisants et les revendre à un bon prix ;
  • La stratégie de communication : pour faire connaître votre entreprise, évaluez vos stratégies de communication (bouche-à-oreille, réseaux sociaux, flyers, affiches, etc.).

Que dit la loi sur les magasins de déstockage alimentaire ?

Avant d’ouvrir votre magasin de destockage alimentaire, vous devez vous intéresser aux prescriptions de la loi. Ceci concerne notamment le statut juridique de l’entreprise ainsi que les réglementations.

Le statut juridique pour ouvrir un magasin de déstockage alimentaire

Comme vous pouvez vous en douter, avant d’ouvrir votre magasin, vous devez décider de son statut juridique. Ceci dépendra de certains critères : l’investissement initial, le nombre d’associés, le nombre de salariés, la fiscalité, l’évolution du projet, etc. Vous pourrez ensuite vous lancer en tant qu’auto-entrepreneur ou entrepreneur individuel.

De même, la loi vous permet d’ouvrir le magasin de déstockage alimentaire en tant qu’indépendant ou franchisé. Il vous revient de choisir ce qui convient à votre activité. Notez toutefois que votre décision aura de nombreuses répercussions sur vous-même et sur votre entreprise dans le futur. N’hésitez donc pas à demander l’avis d’un professionnel du droit.

Les réglementations pour ouvrir un magasin de déstockage alimentaire

Pour lancer votre entreprise de déstockage alimentaire, vous devez commencer par effectuer certaines démarches administratives. Ceci concerne l’immatriculation du magasin, la déclaration de votre activité et la souscription d’assurances professionnelles. Après cela, vous devez aussi vous soumettre aux réglementations ci-après :

  • L’obtention d’une licence d’exploitation commerciale (pour un local de plus de 1000 m²) ;
  • Le respect des normes sanitaires ainsi que des normes d’accessibilité et de sécurité du local ;
  • Le versement d’une cotisation à la SACEM en cas de diffusion de musique.

Laisser un commentaire