Que sont les ratios de risque financier et comment sont-ils utilisés pour mesurer le risque ?

[ad_1]

Les ratios financiers peuvent être utilisés pour évaluer la structure du capital d’une entreprise et les niveaux de risque actuels, souvent en termes de niveau d’endettement et de risque de défaut ou de faillite. Ces ratios sont utilisés par les investisseurs lorsqu’ils envisagent d’investir dans une entreprise. La capacité d’une entreprise à gérer l’encours de sa dette est essentielle à sa solidité financière et à sa capacité opérationnelle. Les niveaux d’endettement et la gestion de la dette ont également un impact significatif sur la rentabilité d’une entreprise, puisque les fonds nécessaires au service de la dette réduisent la marge bénéficiaire nette et ne peuvent être investis dans la croissance.

Certains des ratios financiers couramment utilisés par les investisseurs et les analystes pour évaluer le niveau de risque financier et la santé financière globale d’une entreprise comprennent le ratio d’endettement, le ratio d’endettement (D/E), le ratio de couverture des intérêts et le degré de levier combiné (DCL).

Points clés à retenir

  • Les ratios de risque tiennent compte de la santé financière d’une entreprise et sont utilisés pour orienter les décisions d’investissement.
  • Si une entreprise utilise ses revenus pour rembourser sa dette, ces fonds ne peuvent pas être investis ailleurs au sein de l’entreprise pour promouvoir la croissance, ce qui en fait un risque plus élevé.
  • Les ratios les plus couramment utilisés par les investisseurs pour mesurer le niveau de risque d’une entreprise sont le ratio de couverture des intérêts, le degré d’endettement combiné, le ratio d’endettement et le ratio d’endettement.

Ratio d’endettement

Le ratio d’endettement est une mesure de l’effet de levier qui fournit une image de base de la structure financière d’une entreprise en termes de capitalisation de ses opérations. Le ratio d’endettement est un indicateur de la solidité financière d’une entreprise. Ce ratio est simplement une comparaison du total de la dette à court terme et des obligations à long terme d’une entreprise avec son capital total fourni à la fois par les capitaux propres et le financement par emprunt.

Dette/Capital = Dette / (Dette + Capitaux Propres)

Des ratios d’endettement plus faibles sont préférables, car ils indiquent une proportion plus élevée de financement par actions par rapport au financement par emprunt.

Ratio d’endettement

Le ratio d’endettement (D/E) est un ratio financier clé qui permet une comparaison plus directe du financement par emprunt au financement par capitaux propres. Ce ratio est également un indicateur de la capacité d’une entreprise à honorer ses dettes impayées.

Dette/Fonds propres = Dette / Capitaux propres

Encore une fois, une valeur de ratio inférieure est préférable car cela indique que l’entreprise finance ses opérations par ses propres ressources plutôt que de s’endetter. Les entreprises dont les capitaux propres sont plus solides sont généralement mieux équipées pour faire face à des baisses temporaires de revenus ou à des besoins inattendus d’investissements en capital supplémentaires. Des ratios D/E plus élevés peuvent avoir un impact négatif sur la capacité d’une entreprise à obtenir un financement supplémentaire en cas de besoin.

Un ratio d’endettement plus élevé peut rendre plus difficile pour une entreprise d’obtenir du financement à l’avenir.

Intérêt ratio de couverture

Le ratio de couverture des intérêts est une mesure de base de la capacité d’une entreprise à gérer ses coûts de financement à court terme. La valeur du ratio révèle le nombre de fois qu’une entreprise peut effectuer les paiements d’intérêts annuels requis sur sa dette en cours avec son bénéfice courant avant intérêts et impôts (EBIT). Un taux de couverture relativement faible indique une charge de service de la dette plus importante pour l’entreprise et un risque de défaut ou d’insolvabilité financière proportionnellement plus élevé.

Couverture des intérêts = EBIT / Intérêts débiteurs

Une valeur de ratio inférieure signifie un montant moindre de bénéfices disponibles pour effectuer des paiements de financement, et cela signifie également que l’entreprise est moins en mesure de gérer toute augmentation des taux d’intérêt. En règle générale, un ratio de couverture des intérêts de 1,5 ou moins est considéré comme révélateur de problèmes financiers potentiels liés au service de la dette. Cependant, un ratio trop élevé peut indiquer que l’entreprise ne tire pas parti de son levier financier disponible.

Les investisseurs considèrent qu’une entreprise avec un ratio de couverture des intérêts de 1,5 ou moins est susceptible de faire face à des problèmes financiers potentiels liés au service de la dette.

Degré d’effet de levier combiné

Le degré de levier combiné (DCL) fournit une évaluation plus complète du risque total d’une entreprise en tenant compte à la fois du levier opérationnel et du levier financier. Ce ratio de levier estime l’effet combiné du risque commercial et du risque financier sur le bénéfice par action (EPS) de l’entreprise, compte tenu d’une augmentation ou d’une diminution particulière des ventes. Le calcul de ce ratio peut aider la direction à identifier les meilleurs niveaux et combinaisons possibles de levier financier et opérationnel pour l’entreprise.

DCL = % de variation du BPA / % de variation des ventes

Une entreprise avec un niveau relativement élevé d’endettement combiné est considérée comme plus risquée qu’une entreprise avec moins d’endettement combiné, car un endettement élevé signifie plus de coûts fixes pour l’entreprise.

L’essentiel

Les ratios financiers sont utilisés dans l’analyse fondamentale pour aider à évaluer les entreprises et à estimer le cours de leurs actions. Certains ratios financiers peuvent également être utilisés pour évaluer le niveau de risque d’une entreprise, notamment en ce qui concerne le service des dettes et d’autres obligations à court et à long terme.

Cette analyse est utilisée par les banquiers pour accorder des prêts supplémentaires, et par les investisseurs privés pour décider des investissements dans les entreprises et utiliser l’effet de levier pour rembourser la dette de leurs investissements ou augmenter leur retour sur investissement.

[ad_2]

Laisser un commentaire