Pfizer réduit les livraisons de vaccins COVID-19 en Norvège, le déploiement est retardé


Un travailleur de la santé prépare une vaccination contre la maladie à coronavirus Pfizer (COVID-19) à Los Angeles, Californie, États-Unis, le 7 janvier 2021. REUTERS/Lucy Nicholson

Pfizer (PFE.N) a réduit les livraisons de juillet de son vaccin COVID-19 à la Norvège de 400 000 doses, retardant le déploiement du vaccin dans le pays nordique, ont déclaré jeudi à Reuters la société et l’Institut norvégien de santé publique (FHI).

La nouvelle a été rapportée pour la première fois par le quotidien norvégien VG, citant la branche norvégienne de Pfizer, et Geir Bukholm, directeur de la prévention et du contrôle des infections à l’Institut norvégien de santé publique.

Pfizer, un important fournisseur de vaccins en Norvège qui a abandonné le vaccin d’Astrazeneca (AZN.L) et n’offrant le vaccin J&J (JNJ.N) Jenssen que sous certaines conditions, fournira désormais 800 000 doses en juillet, contre 1,2 million de doses précédemment estimées, Pfizer Norvège a confirmé à Reuters.

En conséquence, le programme de vaccination de la Norvège sera retardé d’une à deux semaines par rapport à son estimation précédente, a déclaré FHI.

La Première ministre Erna Solberg a déclaré le 12 mai que le gouvernement avait l’intention d’offrir une première dose à toutes les personnes âgées de 18 ans et plus d’ici le 25 juillet.

Nos normes : les principes de confiance de Thomson Reuters.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *