Nous nous abstenons de dépeindre les célébrités comme des caricatures pour préserver l'authenticité : Vikrant Mudaliar, CMO, Dream11

[ad_1]

Au fil des années, la Premier League indienne (IPL) est devenue une célébration spectaculaire pour les plateformes de fantasy en ligne, servant de moyen lucratif pour attirer des affaires substantielles. La plateforme fantastique en ligne Dream11 continue de célébrer chaque année le festival du cricket avec des films publicitaires à gros budget.

En 2021, la campagne IPL de la plateforme fantastique en ligne #ÉquipeHaiTohMazzaHaia ravi le public avec 12 films captivants.

En 2022, il a sorti 'Ye Main Kar Leta Ho' présentant les meilleurs joueurs de cricket indiens. La campagne est devenue populaire sur Internet grâce à son slogan.

Poursuivant sur sa lancée jusqu'en 2023, la plateforme a publié un budget à gros budget, «Conférence de presse des 3 idiots Ka… Cricket Pe?», mettant en vedette le casting principal des films emblématiques « 3 Idiots » aux côtés de stars indiennes du cricket.

Cette année, en 2024, la plateforme de sports fantastiques a lancé une campagne mettant en vedette 11 stars du cricket et 10 célébrités dans une version humoristique du concept de rivalité sportive entre équipes pour mettre en valeur la loyauté des équipes individuelles.

La campagne parsemée de stars comprend Rohit Sharma, Hardik Pandya, Jasprit Bumrah et de nombreux grands noms, aux côtés d'acteurs comme Suniel Shetty, Preity Zinta, les icônes de la pop Daler Mehndi et Baba Sehgal, ainsi que les influenceurs Viraj Ghelani et Danish Sait.

De plus, les joueurs de cricket vétérans Mohinder Amarnath et Krishnamahari Srikkanth ont également rejoint l'alignement.

La marque s'est associée à Kareena Kapoor Khan et Varun Dhawan pour lancer Dream Sale.

Les films de la campagne ont été réalisés par Nitesh Tiwari et conceptualisés par Tilt Brand Solutions, l'agence est associée à la marque depuis cinq ans.

Selon les médias, le coût des dépenses publicitaires de Dream11 a coûté 2 963,8 crores de Rs au cours de l'exercice 23, soit une hausse de 37 % par rapport aux 2 158,3 crores de Rs de l'exercice précédent.

Pour l'IPL 2024, My11Circle a surenchéri sur Dream11 pour devenir le partenaire officiel des sports fantastiques, et Dream11 est devenu le partenaire officiel de huit équipes dans cette édition de l'IPL.

De plus, Dream11 est également le sponsor du maillot de l'équipe de cricket Team India.

Dans une interaction par e-mail avec Vikrant Mudaliar, directeur du marketing, Dream11 et Dream Sports. Nous avons parlé de l'idée derrière la campagne IPL, des objectifs, de l'allocation budgétaire et plus encore.

Quelle était l’idée derrière la campagne ?

La campagne met en évidence le passage de la solidarité collective au cours des saisons de cricket précédentes à la loyauté des équipes individuelles lors de l'édition.

Équipe Se Bada Kuch Nahi est notre façon de célébrer l’esprit de compétition saine et l’esprit sportif autour du cricket.

En tant que marque, notre idée était de mettre au premier plan la rivalité entre les tropes sportifs classiques. Avec une programmation comprenant 11 joueurs de cricket et 10 célébrités, la campagne rassemble non seulement certains des plus grands noms du cricket indien, mais également des propriétaires d'équipes, des acteurs, des musiciens et des influenceurs numériques.

Quelles informations précieuses la marque a-t-elle tirées de la campagne de l'année précédente, et quels ajustements ou améliorations stratégiques ont été identifiés pour l'avenir ?

Lors de la campagne de l'année dernière, Sab Khelengel'approche consistait à combiner des joueurs de cricket et des célébrités de Bollywood, dont Aamir Khan.

Le thème était centré sur l'accueil de nouveaux fans, soulignant que le cricket est un sport universel et que Dream11 permet aux fans de se joindre à l'enthousiasme.

L'inclusion de non-joueurs de cricket dans notre stratégie s'est avérée très efficace, nous permettant de nous connecter avec de nouveaux publics et d'augmenter notre base d'utilisateurs de 55 millions d'individus l'année dernière.

Cette année, nous avons inclus des visages non joueurs de cricket tout en veillant à ce qu'ils aient une pertinence personnalisée par rapport au concept.

La publicité concerne autant, sinon beaucoup, les endosseurs que Dream11 lui-même. Dream11 utilise des joueurs de cricket, n'avez-vous pas peur de la fatigue du public ?

Nous évaluons continuellement nos stratégies marketing pour nous assurer qu’elles restent engageantes et pertinentes. La campagne de cette année rassemble non seulement des supporters du cricket, mais également des stars du cinéma et de la télévision, des légendes du sport, des musiciens et des influenceurs numériques pour célébrer collectivement l'essence d'une compétition saine et de l'esprit sportif dans le cricket.

Comme pour le produit, notre publicité s'efforce également de divertir nos fans pendant le match EN DIRECT. L'utilisation de joueurs de cricket et de célébrités dans nos campagnes n'est pas nouvelle pour Dream11, et le fait qu'ils continuent à être utilisés de la manière la plus organique possible ne l'est pas non plus. Nous évitons fortement d’en faire des caricatures ou des personnages très éloignés de leur personnalité publique.

Avec cette campagne publicitaire, l'objectif est-il d'attirer des utilisateurs réguliers ou d'en attirer de nouveaux ?

Nos campagnes visent à attirer les amateurs de sport qui ne consomment peut-être pas actuellement de contenu de cricket, en mettant l'accent sur l'amélioration de l'engagement des utilisateurs existants via plusieurs canaux.

Nos efforts continus pour attirer un public au-delà des fans de cricket traditionnels aboutissent à des récits de marque plus inclusifs, tirant parti de la popularité plus large des endosseurs au-delà du cricket. De plus, cette stratégie étend notre empreinte géographique, en s’appuyant sur les réalisations de 2023 et en stimulant la croissance en 2024.

La publicité est-elle spécialement conçue pour un public numérique, en tenant compte de la possibilité de diviser la publicité en segments pour améliorer son impact et sa pertinence ?

Oui, même si notre campagne est conçue pour un public numérique, le concept a été soigneusement développé pour garantir qu'il trouve un écho auprès d'un public diversifié, quelles que soient ses préférences numériques ou ses habitudes de consommation.

Pensez-vous que se distinguer dans le paysage encombré des campagnes IPL est devenu un défi aujourd'hui ?

Lors de l'IPL, de nombreuses marques alignent leurs produits sur le cricket, car cet événement phare se situe à la confluence du sport et du divertissement.

Mais pour nous chez Dream11, il s’agit d’une adéquation évidente et harmonieuse, car nous partageons une relation symbiotique : l’engagement des fans et l’enthousiasme pour le sport. Les expériences interactives de sports fantastiques augmentent l’audience des fans qui sont désormais actifs et engagés. Par conséquent, briser l’encombrement de la marque n’est pas une préoccupation pour le moment.

Pensez-vous que la Premier League féminine (WPL) deviendra une opportunité commerciale importante pour les plateformes de jeux fantastiques à l’avenir ?

Il est indéniable que le nombre de femmes qui consomment du sport et utilisent les plateformes d'engagement sportif est en augmentation avec la saison inaugurale de la Women Premier League (WPL) qui a reçu plus de 50 millions de vues au cours de sa première semaine, accélérant la croissance du cricket féminin.

Notre plateforme a également observé une croissance d'environ 80 % d'une année sur l'autre de notre base d'utilisateurs féminines.

De plus, des formats comme ceux-ci offrent aux marques la possibilité de créer un environnement inclusif et de montrer leur soutien aux femmes dans le sport.

Comment se présentent les dépenses publicitaires de Dream11 pour 2024 ?

Compte tenu de la dynamique actuelle du secteur et du nouvel environnement opérationnel, nous adoptons une approche prudemment optimiste pour 2024.

Nous évitons des augmentations significatives des dépenses et adoptons une approche prudente où les budgets sont alloués campagne par campagne.

Concernant l'allocation budgétaire, comment la marque prévoit-elle d'équilibrer les investissements entre le développement de la marque et la publicité à la performance pour sa plateforme basée sur les applications ?

Nous surveillons de près les mesures de croissance et de fidélisation des utilisateurs, en utilisant ces données pour prendre des décisions éclairées sur les dépenses futures en marketing et en publicité au cours des prochains trimestres. Le marketing de marque et la publicité à la performance resteront pour nous des domaines prioritaires.

[ad_2]

Laisser un commentaire