Merthyr Town enquête sur des allégations de racisme envers un joueur de Hungerford


Le Merthyr Town Football Club enquête sur une allégation de racisme à la suite d'un match de championnat lundi.

Le club, qui évolue au septième rang de la pyramide anglaise, a déclaré avoir été informé d'un incident présumé survenu à Penydarren Park.

Hungerford Town a accusé une « partie de la foule locale » d'avoir abusé racialement du défenseur Ramarni Medford-Smith lors du match Premier South de la Southern League.

Merthyr a déclaré qu'il « condamne fermement » un tel comportement.

Le manager de Hungerford, Danny Robinson, a déclaré dans une interview émouvante d'après-match : « Le football n'a plus d'importance aujourd'hui après ce que mon joueur a vécu avec une certaine partie de la foule ici.

 » Être victime d'abus racistes en 2024 est absolument impardonnable et il faut que quelque chose de radical se produise.

« J'aurais dû être plus fort parce que je ne pense pas que nous aurions dû sortir en seconde période. Je ne lui aurais pas blâmé [Medford-Smith] mais nous étions en dialogue constant avec lui et il voulait continuer à jouer.

« Cela a gâché une merveilleuse performance d'une équipe de haut niveau. »

Les Martyrs ont remporté le match 3-0 pour revenir en barrages.

Mais le club a déclaré dans un communiqué publié après le match qu'il travaillait avec les officiels du match et Hungerford Town pour traiter l'incident présumé « le plus rapidement possible » et qu'il envisagerait une suspension à vie de toute personne reconnue coupable.

Il disait : « Les enquêtes sur l'incident sont en cours. Cependant, en tant que club communautaire, le Merthyr Town FC condamne fermement l'utilisation de propos racistes, injurieux ou homophobes de quelque nature que ce soit : que ce soit de la part d'un supporter régulier ou occasionnel ; à la maison ou à l'extérieur.

« Un tel comportement ne sera tout simplement pas toléré, et des mesures appropriées seront prises contre toute personne identifiée – y compris une interdiction à vie du club, en plus de toute procédure judiciaire qui pourrait être engagée. »

La Fédération de football du Pays de Galles et la police du sud du Pays de Galles ont été contactées pour commentaires.

Laisser un commentaire