Les vedettes de l’UNLV passent au week-end aux Shriners


Harry Hall et Taylor Montgomery, bons amis et anciens coéquipiers de l’UNLV, seront présents ce week-end à l’Omnium pour enfants Shriners, mais ils ont emprunté des chemins complètement différents pour terminer 36 trous à 6-moins de 136.

Hall a suivi une impressionnante manche d’ouverture 66 avec un 70 fragile vendredi, tandis que Montgomery a renversé la situation lors de ses luttes au premier tour, réalisant sept birdies lors d’un 66 au deuxième tour.

Commençant sous la ligne de coupe attendue, Montgomery a mis ce problème au lit immédiatement vendredi, réalisant un birdie sur ses trois premiers trous et cinq de ses sept premiers pour atteindre une position confortable au classement.

Hall, en revanche, a réussi trois oiselets et deux bogeys lors d’une journée qui l’a laissé déçu et un peu frustré.

« Je n’ai pas raidi de tirs d’approche aujourd’hui », a déclaré Hall à propos de la différence entre les deux rondes. « Je me suis laissé beaucoup de 25 et 30 pieds. »

Justin Suh, le troisième membre du groupe et un autre résident de Las Vegas, a déclaré que jouer avec Hall et Montgomery était une expérience relaxante même si la foule était en faveur des anciens de l’UNLV.

« Certainement mes acclamations étaient un peu plus douces », a déclaré Suh, « mais je pouvais toujours ressentir une sensation de parcours à domicile. »

Suh ne jouera pas le week-end, terminant ses deux rondes à moins-2. Des balles dans l’eau sur des trous consécutifs – nos 16 et 17 – ont effacé un bon départ pour Suh.

Préparation du week-end

Lorsque vous êtes un vétéran de longue date de la tournée comme Kevin Streelman, entrer en lice n’entraîne aucune anxiété ni préparation supplémentaire pour le week-end. Au lieu de cela, l’homme de 43 ans attendait avec impatience une nuit sur le Strip vendredi.

« Mes enfants sont arrivés mercredi », a déclaré à propos de ses projets immédiats. « Ils ont regardé des vidéos YouTube de Michael Jackson, car nous allons au spectacle Michael Jackson du Cirque du Soleil ce soir. Nous allons au Joe’s Stone Crab, qui est comme notre tradition familiale, et nous allons voir ce spectacle du Cirque du Soleil ce soir. Ils sont tellement excités. C’est une sorte de temps en famille pour moi maintenant.

Streelman affronte les Shriners pour la 13e fois de sa carrière. Il a eu un coup dur en 2014, terminant deuxième par deux coups derrière Ben Martin.

En bas du parcours

Alors que la plupart des joueurs ont été enthousiastes dans les changements qui ont eu lieu cet été au TPC Summerlin, ne comptez pas l’ancien champion Patrick Cantlay dans ce camp.

« C’est dans un état bien pire, et vous pouvez le voir avec les scores », s’est plaint Cantlay vendredi. « Les greens ne sont pas tout à fait installés, donc vous obtenez toutes sortes de rebonds là-bas. Chaque green et chaque petite tache est d’une fermeté différente. C’est difficile à prévoir et difficile de s’en approcher à cause de cela, mais c’est la même chose pour tout le monde.

TPC Summerlin a changé tous les types d’herbe dans les fairways et les greens pour mieux les adapter aux conditions de sécheresse. Il n’a été ouvert au jeu que lundi, faisant des joueurs du PGA Tour les premiers à expérimenter les conditions.

Cantlay a dit qu’il se contenterait de se brancher ce week-end.

« Je vais simplement faire de mon mieux pour frapper le plus près possible et faire autant d’oiselets que possible », a-t-il déclaré.

Tourbillon

À quelle vitesse les choses peuvent-elles changer pendant un tournoi de golf ? Regardez Stephen Jaeger vendredi aux Shriners.

Au sixième trou de son deuxième tour, Jaeger a réussi son troisième birdie de la journée pour se hisser en tête du classement. Deux heures plus tard, il a réussi un birdie à son dernier trou, un putt dont il avait besoin pour simplement faire la coupe à 4 sous.

Greg Robertson couvre le golf pour le Review-Journal. Il peut être contacté à grobertson@reviewjournal.com.

Laisser un commentaire