Les Suédois ont mis en garde contre de nouvelles mesures en cas de pandémie si la pression sur les soins de santé augmente


PHOTO DE DOSSIER: Les gens attendent pour se faire vacciner contre la maladie à coronavirus (COVID-19) dans une boîte de nuit qui a été transformée en centre de vaccination de masse, à Stockholm, Suède, le 16 avril 2021. Carl-Olof Zimmerman / TT News Agency / via REUTERS

STOCKHOLM (Reuters) – Le gouvernement suédois a mis en garde contre de nouvelles mesures plus difficiles si les gens choisissaient d’ignorer les restrictions existantes du COVID-19 et augmentaient encore la pression sur les services de santé qui luttaient déjà pour faire face à une troisième vague de la maladie.

La Suède, dont les mesures encore majoritairement volontaires en ont fait une exception dans sa réponse à la pandémie, a vu le nombre de personnes en soins intensifs atteindre son niveau le plus élevé depuis la première épidémie il y a un an.

Dans certaines régions, les soins intensifs ont été fournis à leur capacité maximale et le nombre de lits disponibles pour les personnes les plus malades est inférieur à 20% à travers le pays.

«Il n’y a plus de place maintenant pour commencer à vivre comme si la pandémie était déjà terminée. Le taux d’infection ne diminue pas tout seul », a déclaré la ministre de la Santé et des Affaires sociales, Lena Hallengren, lors d’une conférence de presse.

Hallengren a souligné la nécessité de respecter les règles et recommandations existantes, mais a déclaré qu’elle n’excluait pas des mesures plus strictes si la situation se détériorait. Elle n’a pas précisé quelles mesures pourraient être prises ni ce qui les déclencherait.

Mercredi, 409 personnes au total ont été traitées dans des unités de soins intensifs en Suède, contre environ 560 au plus fort de la première vague meurtrière du virus l’année dernière.

La Suède, qui a évité les verrouillages et maintenu les écoles, les entreprises et les restaurants largement ouverts, a enregistré mercredi 7 510 nouveaux cas de coronavirus et 38 nouveaux décès, portant le total à 13863. Les décès enregistrés se sont produits sur plusieurs jours et parfois sur plusieurs semaines.

Les données du Centre européen de contrôle des maladies de cette semaine ont montré que la Suède comptait parmi le plus grand nombre de nouveaux cas par habitant dans l’Union européenne au cours des 14 derniers jours, mais paradoxalement aussi parmi les décès les plus bas.

L’Agence suédoise de la santé a déclaré que le nombre de morts relativement bas était dû aux vaccinations ayant un effet positif. La Suède a administré 2,6 millions de doses, ce qui signifie que 23,7% de la population adulte a reçu au moins une dose.

Reportage de Johan Ahlander; édité par Niklas Pollard

Laisser un commentaire