Les jeunes sont invités à s’inscrire pour voter aux élections fédérales de 2022 à l’approche de la date de clôture


Les élections fédérales sont dans quelques semaines, mais 15 % des personnes âgées de 18 à 24 ans ne sont pas inscrites pour voter.

Les jeunes sont également moins susceptibles de se rendre aux urnes, selon la Commission électorale australienne (AEC).

« Les gens doivent vraiment agir », a déclaré le porte-parole de l’AEC, Evan Ekin-Smyth.

« Si vous êtes assis là et que vous n’êtes pas sûr d’être inscrit, rendez-vous sur le site Web : www.aec.gov.au. »

À 85%, le nombre de jeunes adultes inscrits pour voter est nettement inférieur à 96% de tous les Australiens éligibles inscrits.

Le nombre actuel est également inférieur à ce qu’il était lors de la dernière élection fédérale, en 2019, lorsque le taux d’inscription des jeunes électeurs était de 89 %.

Selon l’AEC, les circonstances jouent souvent contre les jeunes lorsqu’il s’agit d’assumer le rôle électoral et de voter.

« Souvent, les jeunes Australiens obtiennent leur premier emploi, quittent leur domicile, vont dans un autre État ou territoire pour l’université », a déclaré M. Ekin-Smyth.

« Il y a une gamme de circonstances qui signifie qu’ils déménagent, déménagent. »

les gens se tiennent aux urnes pendant qu'ils votent
Quatre-vingt-seize pour cent des Australiens éligibles sont inscrits pour voter.(AAP : Bianca De Marchi )

Afin de relever ces défis, l’AEC intensifie ses efforts pour atteindre les jeunes Australiens.

« Notre publicité sera sur à peu près tous les canaux auxquels vous pouvez penser », a-t-il déclaré.

« Beaucoup de ceux [are] également axé sur les jeunes – publicité intégrée à l’application, YouTube, etc. « 

Manque de confiance en votant

Les jeunes sont passionnés et éduqués sur les questions politiques, mais manquent de confiance lorsqu’il s’agit de voter, selon Zareh Ghazarian de l’Université Monash.

Le politologue a passé plus d’une décennie à étudier le système électoral australien et, ces dernières années, a concentré ses études sur les jeunes.

« Les jeunes sont passionnés, très préoccupés par les problèmes politiques et sociaux qui se déroulent autour d’eux et dans le monde », a déclaré le Dr Ghazarian.

« Mais de nombreux jeunes expriment également qu’ils ne sont pas confiants en termes de vote et de comment ils peuvent participer aux processus démocratiques. »

des personnes portant des planches de surf marchant devant des isoloirs
Les recherches montrent que les jeunes sont passionnés et sensibilisés aux questions politiques. (AAP : Bianca De Marchi)

Le Dr Ghazarian a déclaré que ses recherches, en particulier une étude de 2020, montraient un manque de confiance dans le processus électoral, plutôt qu’un désintérêt pour la politique, une participation réduite.

Le manque d’éducation civique après l’âge de 16 ans – deux ans avant qu’un adolescent ne puisse voter – était en partie à blâmer, laissant souvent les jeunes s’y retrouver eux-mêmes, a expliqué le maître de conférences.

« Quelques [young voters] demandent à leurs parents, certains consacrent beaucoup de temps à faire des recherches sur ce que les candidats et les partis promeuvent, et certains votent au hasard. »

Le Dr Ghazarian et l’AEC aimeraient tous deux voir une éducation plus ciblée dans les dernières années de l’école pour améliorer la littératie des électeurs et, par conséquent, la participation aux élections.

Le scrutin électoral se clôture à 20h le lundi 18 avril.

Espace pour jouer ou mettre en pause, M pour couper le son, flèches gauche et droite pour rechercher, flèches haut et bas pour le volume.
Lire la vidéo.  Durée : 4 minutes 54 secondes

Les principaux champs de bataille de l’élection fédérale de 2022.

Chargement du formulaire…

Laisser un commentaire