Les fonds technologiques, de santé et financiers qui continuent à vous offrir le meilleur rapport qualité-prix


La technologie offre les plus grandes récompenses et les plus grands pièges.

La principale raison pour laquelle les investisseurs choisissent les fonds actifs plutôt que les fonds passifs est l’espoir de gagner plus d’argent qu’en investissant dans un fonds indiciel plus simple et moins cher. Ceci est particulièrement pertinent pour les fonds thématiques, où malheureusement seule une poignée de fonds actifs surpassent systématiquement leurs indices de référence.

Dans cette série, nous examinons les fonds ayant la surperformance moyenne la plus élevée (et la plus faible) par rapport à leurs indices de référence afin de déterminer lesquels ont le plus de punch pour les investisseurs.

Nous avons pris l'alpha mobile sur un an de chaque fonds chaque mois au cours des cinq dernières années, représentant 61 périodes mobiles d'un an, et avons trouvé la moyenne. Cette fois, nous nous intéressons aux fonds thématiques, où les scores les plus élevés ont été enregistrés dans le secteur IA Technology & Technology Innovation.


Le seul fonds avec un score alpha supérieur à 4 est Pictet Robotics, qui a obtenu un score de 4,3 par rapport à l'indice MSCI All Country World depuis 2018.

Cette stratégie de 10,2 milliards de dollars se concentre sur les entreprises qui contribuent ou profitent des développements en matière de robotique et de technologies génériques. Le portefeuille comprend principalement des actions dans les secteurs de l'automatisation (52,4 %), de la technologie (33,8 %) et des services (12,7 %).

Le plus grand titre est Alphabet (7,9 %), suivi de Salesforce (6,3 %) et de Taiwan Semiconductors (5,8 %).


Source : Trustnet

Le fonds Fidelity Global Technology a obtenu le deuxième score le plus élevé, soit 3,76 %. Il est géré par FE fundinfo Alpha Manger Hyunho Sohn, dont l'approche ascendante est conçue pour sélectionner des entreprises ayant soit des perspectives de croissance (axées sur les innovations ou avec une technologie de rupture), soit une dynamique cyclique (trouvée dans des sous-secteurs et généralement avec de fortes positions sur le marché). ou des situations particulières (entreprises sous-évaluées avec un potentiel de reprise).

Les 10 principaux titres du fonds comprennent des titres favoris du secteur tels que Taiwan Semiconductors, Microsoft, Apple et Alphabet, mais également Texas Instruments, les télécommunications suédoises Ericsson et la société américaine de logiciels Autodesk.

Malheureusement, un secteur aussi gratifiant que puisse être la technologie peut également représenter un défi pour les investisseurs actifs qui cherchent à gagner de l’argent au-delà des voies établies. En fait, tous les autres fonds du groupe de référence ont enregistré un alpha moyen négatif, ce qui signifie que les décisions actives ont pénalisé les rendements.

Les titres T. Rowe Price Global Technology Equity (alpha moyen : -8), Liontrust Global Technology (-2,9) et AXA Framlington Global Technology (-2,2) ont payé le prix le plus élevé pour avoir tenté de se démarquer du troupeau.


Viennent ensuite IA Financials et Financial Innovation, où les récompenses n'étaient pas aussi importantes mais les pièges non plus aussi profonds.

Le meilleur score alpha ici était Polar Capital Global Insurance, d’une valeur de 2,2 milliards de livres sterling, avec 3.

Géré par Dominic Evans et Nick Martin, ce fonds a été souligné par les analystes de Square Mile pour sa stratégie « judicieuse » dans un sous-secteur de marchés peu couvert.

« Martin a constitué un vaste bassin de connaissances sur les entreprises et est bien informé des subtilités de l’investissement sur ces marchés. Nous pensons qu'il devrait être capable d'atteindre ses objectifs sur le long terme, mais il y aura des moments où il aura du mal à les atteindre, comme lors de marchés en baisse, lorsque les actions sont vendues sans discernement et indépendamment des fondamentaux de l'entreprise », ont-ils déclaré.

« Néanmoins, nous apprécions l'objectif de performance clair du fonds visant à offrir aux investisseurs un rendement total annualisé de 10 % sur le long terme et, heureusement, l'équipe de gestion du fonds a, sur une base annualisée, été en mesure de générer systématiquement des rendements conformes à cet objectif. »


Source : Trustnet

Jupiter se distingue en occupant deux positions au classement, Jupiter Financial Opportunities et Jupiter Global Financial Innovation, toutes deux dirigées par Guy de Blonay, obtenant de bons résultats.

Le gestionnaire sélectionne les sociétés qui mettent en valeur les thèmes identifiés au niveau macro, comme l'expliquent les analystes de Rayner Spencer Mills Research.

« En combinant des sociétés offrant différentes opportunités et en faisant preuve de flexibilité dans son adhésion à l'indice de référence, le gestionnaire cherche à maintenir un portefeuille capable de performer tout au long du cycle de marché », ont-ils déclaré.

« Il s'agit d'un mandat assez spécialisé et donc susceptible de plaire à une base d'investisseurs limitée. Toutefois, le gestionnaire a développé un processus clairement défini et a prouvé qu'il pouvait gérer le fonds avec succès dans des environnements économiques changeants. »

Du côté négatif de l'alpha, on retrouve AXA Framlington Fintech (-5,8), Guinness Global Money Managers (-3,7) et Polar Capital Financial Opportunities (-0,5).


Enfin, il y a eu plus de risques que de récompenses dans le secteur IA Healthcare, où seuls deux fonds ont réalisé un alpha moyen positif, restant à peine au-dessus de l'indice MSCI ACWI/Health Care.

AB International Health Care Portfolio a obtenu une note de 1,4 en investissant dans des sociétés susceptibles d'attirer des dépenses de santé, généralement grâce à l'introduction de nouveaux traitements et thérapies ou en offrant aux clients des opportunités de réduction des coûts.

Ses principales participations sont les sociétés pharmaceutiques Eli Lilly (8,6 %), Novo Nordisk (8,3 %), Merck & Co (6,3 %), GSK (4,7 %) et Roche Holding (4,66 %).


Source : Trustnet

Juste au-dessus de zéro se trouvait Fidelity Sustainable Health Care. Le gestionnaire Alex Gold investit dans des sociétés qui devraient bénéficier des tendances à long terme en matière de soins de santé, telles que le vieillissement de la population et l'augmentation des besoins en matière de soins de santé – l'alpha moyen était de 0,1.

Les pires alpha du secteur ont été ceux d'Invesco Global Health Care Innovation, de Wellington Global Health Care Equity et de Polar Capital Healthcare Opportunities.

Il s'agissait du dernier volet d'une série qui couvrait auparavant : Revenu d'actions britanniques, Royaume-Uni Toutes les sociétés, Mondial, Revenu d'actions mondiales, Obligations en livres sterling, petites entreprises, obligations mondiales, fonds prudents, fonds équilibrés et aventureux, Fonds européens, Fonds Asie, marchés émergents.

Laisser un commentaire