Les examens de la vue de retour mardi alors que l’Ontario et les optométristes conviennent de pourparlers


Les examens de la vue pour les enfants, les personnes âgées et les bénéficiaires de l’aide sociale ont repris mardi alors que les optométristes et la province conviennent d’entamer des négociations formelles pour régler un différend de longue date concernant les frais payés en vertu du Régime d’assurance-maladie de l’Ontario.

Dans un « signe de bonne foi », l’Association des optométristes de l’Ontario a déclaré lundi qu’elle « suspendait son action syndicale » qui avait commencé le 1er septembre, entraînant l’annulation des examens au taux de 15 000 par jour pour les personnes ayant droit à une couverture pour eux en vertu de l’Assurance-santé. .

La plupart des optométristes ont cessé d’effectuer les examens financés par l’État pour appuyer les demandes d’un meilleur paiement, affirmant que l’assurance-maladie provinciale paie 44 $ pour des services qui coûtent près de 80 $ à effectuer. Les optométristes sont sans entente depuis 2011.

Le conflit a laissé des centaines de milliers de personnes sans les soins oculaires dont elles ont besoin, dont beaucoup avec une vision qui se détériore et nulle part où se tourner parce qu’il est illégal pour les optométristes de facturer un service couvert par l’assurance-maladie provinciale.

« La résolution rapide de ce problème est une priorité absolue pour les optométristes et leurs patients », a déclaré l’association dans un communiqué, appelant à « des pourparlers solides à commencer immédiatement » pour parvenir à un « modèle de financement durable ».

La ministre de la Santé, Christine Elliott, a déclaré qu’elle était « heureuse » que les négociations en face à face reprennent avec les services et que les pourparlers se tiendront dans le cadre d’un black-out médiatique.

« Le ministère de la Santé est à la table des négociations, prêt à parvenir à un accord opportun et équitable sur cette question importante. »

Il faudra du temps pour éliminer l’arriéré de rendez-vous et d’examens manqués.

Le nouveau développement des pourparlers survient moins de deux semaines après que l’optométriste et députée progressiste-conservatrice Gila Martow (Thornhill) ait accusé le gouvernement du premier ministre Doug Ford de « tactiques lourdes » dans l’impasse.

Bien qu’elle ait reconnu que les optométristes ont été «traités injustement par les gouvernements précédents», Elliott a déclaré que l’affirmation selon laquelle les examens de la vue coûtaient près de 80 $ à effectuer nécessite une vérification.

Les optométristes disent que les frais payés pour les examens n’ont augmenté que de 5 $ depuis 1989 et les ont laissés exposés à l’inflation et à l’augmentation des frais généraux tels que le loyer, l’équipement et le personnel de la clinique.

La province a déjà offert une augmentation de 8,49 pour cent à environ 48 $, et a fourni 39 millions de dollars aux 2 500 optométristes de l’Ontario pour couvrir rétroactivement la dernière décennie.

Les optométristes disent que le paiement semble beaucoup plus généreux qu’il ne l’est parce que l’argent s’élève à un peu plus de 1 $ pour chacun des 24 millions d’examens effectués au cours de la période de 10 ans.

REJOINDRE LA CONVERSATION

Les conversations sont des opinions de nos lecteurs et sont soumises aux Code de conduite. Le Star ne cautionne pas ces opinions.



Laisser un commentaire