Les entreprises reçoivent le soutien du gouvernement pour indigéniser la technologie du métro

[ad_1]

Le Fonds national d’innovation iranien, soutenu par l’État, prévoit de prêter 600 milliards de rials (2,4 millions de dollars) à des entreprises locales de technologie et de savoir pour accélérer l’indigénisation des rames de métro et d’autres composants connexes.
Ali Vahdat, le chef de l’INIF, a déclaré qu’avec l’extension du métro de Téhéran, la nécessité de réparer et de moderniser les trains en temps opportun est évidente, a rapporté la SNN.
L’aide financière de l’INIF a été offerte lors de l’inauguration dimanche d’une ligne de production de pièces de métro à Téhéran.
L’événement a été suivi par la vice-présidente pour la science et la technologie Sorena Sattari, le chef de l’organisation du plan et du budget, Mohammad Baqer Nobakht, et le maire de Téhéran, Pirouz Hanachi.
Lors de la cérémonie, Vahdat a déclaré que plus de 18 entreprises basées sur le savoir, Tehran Wagon Manufacturing Company, le Centre académique pour l’éducation, la culture et la recherche, Abhar Network Rail Industries Development Corporation et MAPNA Group avaient collaboré aux efforts de localisation du métro.
Vahdat a déclaré que la ligne de production faisait suite à un projet de localisation de train de métro annoncé en août 2020.

Prime

Abonnez-vous à la Financial Tribune pour continuer à lire cet article ou connectez-vous à votre compte si vous êtes déjà abonné.

En savoir plus sur nos plans d’abonnement ici.

[ad_2]

Laisser un commentaire