L’entreprise Minot aide à apporter de nouvelles technologies au Dakota du Nord


MINOT, ND – Une société Minot fait partie d’un partenariat apportant une nouvelle technologie au Dakota du Nord pour la récupération du pétrole.

La production de pétrole est toujours en baisse dans tout l’État à la suite de la pandémie. Une nouvelle proposition espère extraire plus de pétrole des puits pour aider à changer les choses.

«Nous pensons que le timing de cette technologie de biosurfactant est vraiment important. De toute évidence, nous sortons de la pandémie, sortant des prix du pétrole déprimés. Un environnement certainement difficile pour le pétrole et le gaz dans lequel opérer », a déclaré Kevin Black, Creedence Energy Services.

Les biosurfactants sont un produit fabriqué par fermentation de canola et de sucre qui permet à plus d’huile de s’écouler à partir de fractures plus petites. Si le test réussit, ils espèrent le produire en l’état.

«Il utilisera de l’huile de canola locale, du sucre de betterave local, et nous pouvons fabriquer un produit dans le Dakota du Nord pour le champ pétrolifère et gazier du Dakota du Nord», a déclaré Jonathan Rogers, PDG de Locus Bio-Energy.

La technologie est déjà utilisée dans d’autres régions du pays. La commission industrielle de l’État a accordé aux deux entreprises une subvention de plus de 200 000 $ pour les aider à l’amener au Dakota du Nord.

«Vous n’utilisez pas de matières dangereuses, vous utilisez littéralement juste la nature et intensifiez le processus de la nature», a déclaré Black.

Ils testeront onze puits, y compris Bakken et des puits hérités. Ils affirment que cela peut augmenter la production de 40 à 50%.

Ils commenceront les tests d’ici la fin du mois de mars.

Copyright 2021 KFYR. Tous les droits sont réservés.

Laisser un commentaire