Le président du Ghana, SE Nana Akufo-Addo, et des ministres clés s’adresseront aux investisseurs internationaux lors du débat sur l’Afrique 2021


Le président du Ghana, SE Nana Akufo-Addo, s’adressera aux investisseurs et entreprises internationaux lors du débat annuel sur l’Afrique d’Invest Africa (www.InvestAfrica.com) du 14e-16e septembre (https://bit.ly/3yfL05a) dans le cadre de la volonté de son gouvernement de diversifier l’économie ghanéenne et de stimuler les investissements étrangers directs (IDE). Le président sera accompagné des ministres des Finances, de l’Énergie et de l’Alimentation et de l’Agriculture au Ghana Investment Forum dédié le 14e Septembre (https://bit.ly/2WkvqrJ).

Malgré les défis de Covid-19, l’économie ghanéenne a évité la contraction en 2020 avec une croissance modeste de 0,3%. Le pays est désormais prédit voir son PIB croître de 4 % en 2021, selon la Banque africaine de développement, ce qui la place en position de force pour attirer IDE. En discutant directement avec plus de 1 000 entreprises et investisseurs mondiaux, le président et ses ministres visent à garantir que les investissements entrants correspondent à leurs objectifs de création d’emplois et de diversification de l’économie, en mettant en évidence les opportunités dans trois secteurs clés : l’agriculture, l’énergie et les services financiers.

L’agriculture est un pilier essentiel de la reprise du Ghana et une meilleure exploitation des rendements tout au long de la chaîne de valeur agricole est une priorité claire pour le gouvernement alors qu’il cherche à mobiliser le secteur privé pour investir dans l’agro-industrie à travers l’initiative One-District-One-Factory et une loi sur les partenariats public-privé récemment promulguée. On espère que le soutien financier privé à ces initiatives corrigera le déséquilibre qui voit actuellement le pays toucher 2 milliards de dollars de revenus annuels provenant de l’industrie mondiale du chocolat de 130 milliards de dollars par an, bien qu’il fournisse près d’un cinquième du cacao mondial.

Des initiatives similaires sont en cours dans le secteur de l’énergie où l’expansion des énergies renouvelables présente une opportunité inexploitée pour les investisseurs. Déjà exportateur net d’énergie vers le Togo, le Bénin et le Burkina Faso voisins, le ministre de l’Énergie, SE Matthew Opoku Prempeh, espère obtenir l’adhésion au Plan directeur des énergies renouvelables qui verra les exportations d’énergie augmenter. Le ministère de l’Énergie cherche à lever 5,6 milliards de dollars pour des projets d’énergie renouvelable d’ici 2030, 80 % du financement provenant du secteur privé.

Le développement de services financiers locaux sous-tend les efforts visant à créer un environnement commercial sain. Le Ghana a connu des succès sur le marché obligataire international, levant 3 milliards de dollars cette année. Le ministère des Finances vise désormais à développer les services financiers locaux, en réduisant la dépendance vis-à-vis des marchés de la dette étrangère. UNE EUR Un prêt de 170 millions de dollars de la Banque européenne d’investissement a conduit à la création de la Banque de développement du Ghana tandis que le plan directeur du marché des capitaux décrit un plan pour développer le marché des capitaux intérieur. SE Ken Ofori-Atta, ministre des Finances, profitera du Forum d’investissement du Ghana pour présenter comment ces réformes ont amélioré les options financières pour les entreprises au Ghana et recherchent de nouveaux partenariats financiers internationaux.

Le président du Ghana sera accompagné lors du débat sur l’Afrique par le Dr John Nkengasong, directeur de l’Afrique CDC, Abebe Aemro Selassie, directeur, Département Afrique, FMI et le Dr Tedros Adhanom Gebreysesus, directeur général de la QUI entre autres. Si vous souhaitez vous joindre aux discussions, il est encore temps de réserver votre place. Consultez l’agenda complet et obtenez votre billet sur le site Web The Africa Debate (https://bit.ly/3sP6vbV)

Distribué par APO Groupe pour le compte d’Invest Africa.

Contact presse:
Eleanor.brown@investafrica.com

À propos du débat sur l’Afrique :
L’Africa Debate est l’événement phare d’Invest Africa qui se déroule du 14e – 16e Septembre 2021. Maintenant dans sa septième année, The Africa Debate met en relation la communauté internationale du commerce et de l’investissement avec les entreprises de tout le continent via notre plateforme interactive en ligne. En réunissant des investisseurs, des entreprises, des décideurs politiques et des entrepreneurs de premier plan, la conférence vise à promouvoir le flux de financement et d’investissement durables vers des projets catalytiques à travers le continent.

Pendant trois jours, 1000 entreprises, investisseurs et responsables gouvernementaux discuteront de la meilleure façon de soutenir la reprise transformatrice de l’Afrique dans le cadre de la « Grande réinitialisation ». Le Forum ouvrira le 14e Septembre avec un sommet d’investissement d’une demi-journée axé sur notre pays partenaire, le Ghana. Le lendemain, des experts de l’industrie, des chefs d’entreprise et des décideurs politiques prendront la parole pour débattre des questions qui définiront la reprise de l’Afrique avant de conclure avec une conférence dédiée MPME forum de financement le 16e Septembre.

À propos d’Invest Africa :
Invest Africa est une plate-forme commerciale et d’investissement de premier plan avec une présence mondiale de plus de 400 sociétés membres, comprenant des multinationales, des sociétés de capital-investissement, des investisseurs institutionnels, des institutions de financement du développement, des organisations de services professionnels, des organismes gouvernementaux et des entrepreneurs.

Anciennement le Business Council for Africa, fondé en 1956, Invest Africa s’appuie sur soixante ans d’expérience en Afrique pour fournir à ses membres des informations uniques et une exposition aux opportunités commerciales. L’organisation travaille régulièrement en étroite collaboration avec les gouvernements et les agences de promotion des investissements à travers le continent pour encourager le soutien du secteur privé et les investissements internationaux conformément aux objectifs de développement nationaux et internationaux.

Basée à Londres, Invest Africa opère également dans quatre villes annexes supplémentaires : Johannesburg, Le Cap, New York et Dubaï.

Notre vision est de jouer un rôle central et influent dans la croissance socio-économique de l’Afrique en guidant le capital durable vers des perspectives clés sur le continent.

Fichiers multimédias
Investir en Afrique
Télécharger le logo

Le président du Ghana, SE Nana Akufo-Addo, et des ministres clés s’adresseront aux investisseurs internationaux lors du débat sur l’Afrique 2021
Investir en Afrique

Africanews fournit du contenu d’APO Group en tant que service à ses lecteurs, mais n’édite pas les articles qu’il publie.

Laisser un commentaire