Le Premier ministre israélien menace de ne pas se présenter si les organisateurs de la COP26 ne résolvent pas le problème d’accès aux fauteuils roulants


La menace acerbe est intervenue après que la ministre israélienne de l’Énergie, Karine Elharrar, qui souffre de dystrophie musculaire et utilise un fauteuil roulant, n’ait pas pu assister aux débats de lundi.

Karine Elharrar, à gauche, photographiée à la résidence du président israélien en avril 2021.

Selon un responsable voyageant avec la délégation du Premier ministre en Écosse, les responsables israéliens ont passé deux heures à essayer d’amener le ministre Elharrar dans le lieu de la COP lundi, mais « en raison de l’impossibilité d’accéder aux fauteuils roulants, les efforts ont été infructueux et le ministre n’a pas pu entrer.  »

« Une plainte officielle a été adressée par le bureau du Premier ministre aux organisateurs de la COP à ce sujet. Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a déclaré que si la ministre Karine Elharar ne pouvait pas entrer demain, il n’y assisterait pas », ajoute le communiqué.

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid, qui ne fait pas partie de la délégation, a tweeté : « Il est impossible de préserver notre avenir et de faire face à la crise climatique, sans d’abord et avant tout prendre soin des personnes, y compris garantir l’accessibilité aux personnes handicapées ».

L’ambassadeur de Grande-Bretagne à Tel Aviv, Neil Wigan, s’est empressé de s’excuser.

« Je suis troublé d’entendre que [Karine Elharrar] n’a pas pu assister aux réunions de la COP26. Je m’excuse profondément et sincèrement auprès du ministre. Nous voulons un sommet COP accueillant et inclusif pour tout le monde », a-t-il tweeté.

Laisser un commentaire