Le porte-parole de Tsahal, Daniel Hagari, publie un article dans le Wall Street Journal


« Ils ont diffusé en direct leurs attaques contre Israël et exploitent désormais les civils de Gaza », c'est ainsi que le contre-amiral Daniel Hagari, porte-parole de Tsahal, a ouvert un article d'opinion publié dans Le journal de Wall Street dimanche, abordant la guerre en cours avec le Hamas.

Intitulé « Les meurtriers du Hamas maîtrisés par les médias », l'éditorial s'est penché sur les tactiques de combat et médiatiques employées par le Hamas lors de l'attaque du 7 octobre, et chaque jour depuis.

Hagari a commencé par décrire le massacre du Hamas du 7 octobre, en soulignant la documentation abondante sur l’attaque. Il écrit : « Ce spectacle de sauvagerie et de sadisme méticuleusement chorégraphié a vu le Hamas assassiner, massacrer, violer et brûler vives des familles israéliennes – documentant leurs crimes avec des GoPro et des téléphones portables. »

L'éditorial discutait en outre de l'utilisation par le Hamas de boucliers humains et de l'implantation d'infrastructures terroristes dans les zones civiles de Gaza.

Hagari a soutenu ces affirmations en citant les conclusions de Tsahal, déclarant : « Les troupes de Tsahal ont découvert que la plupart des maisons à Gaza avaient des tunnels terroristes en dessous ou des caches d'armes à l'intérieur, et la majorité des écoles, mosquées, hôpitaux et institutions internationales ont été utilisées par le Hamas pour leurs opérations militaires. « .

Soldats de Tsahal opérant à Gaza suite à une frappe nocturne (crédit : UNITÉ DU PORTE-PAROLE DE Tsahal)

Hagari a souligné l'engagement de Tsahal à mener ses opérations avec prudence afin de réduire les pertes civiles. Il déclare : « Les Forces de défense israéliennes, en revanche [to Hamas]mène ses opérations avec prudence, transparence et conformément au droit international.

Hagari assure que les objectifs de Tsahal sont clairs dans son article

Tout au long de l’éditorial, Hagari réitère la mission de Tsahal de démanteler le Hamas tout en faisant la distinction entre l’organisation terroriste et la population de Gaza, en disant : « Notre mission est de démanteler le Hamas et de ramener nos otages chez eux – et non de détruire Gaza ou de déplacer sa population.  »

Il a terminé l'éditorial avec un message très clair, déclarant : « Notre stratégie reste cohérente et claire : veiller à ce que le 7 octobre ne se reproduise plus ».

Hagari a été extrêmement active pendant la guerre, publiant des annonces et donnant des communiqués de presse presque quotidiennement aux médias israéliens, afin de tenir le public informé de la guerre. Ces annonces vont des mises à jour opérationnelles de Tsahal aux noms des soldats tombés au combat, en passant par les changements dans la politique et les directives de sécurité.





Laisser un commentaire