Le meilleur médecin prédit tout Sask. les personnes de 18 ans et plus pourraient recevoir la première dose de vaccin COVID d’ici la mi-mai


Le médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan prévoit que d’ici la mi-mai, tous les résidents de la province âgés de 18 ans et plus pourraient avoir accès à leur première dose de vaccin COVID-19.

Le Dr Saqib Shahab a fait la prédiction lors de la dernière conférence de presse du gouvernement de la Saskatchewan sur le COVID-19 mercredi.

«Nous prévoyons que d’ici la mi-avril, les 50 ans et plus seront vaccinés dans toute la Saskatchewan», a déclaré Shahab, ajoutant que les personnes de ce groupe d’âge vivant dans le nord de la province sont déjà admissibles aux vaccins.

«À la fin du mois d’avril, 40 ans et plus», a poursuivi Shahab en décrivant l’échéancier potentiel des vaccinations basées sur l’âge. «Au début de mai, 30 ans et plus. Et à la mi-mai, tous les adultes de 18 ans et plus pourront avoir accès à ces vaccins.»

Si ces points de repère sont atteints, ils placeraient la Saskatchewan avant son objectif de vaccination. Les responsables ont précédemment déclaré leur souhait de voir tous les adultes recevoir leur première dose de vaccin COVID-19 d’ici la fin du mois de juin.

Les ordonnances de santé publique prorogées à nouveau

La Saskatchewan prolonge une fois de plus la durée de ses ordonnances de santé publique COVID-19 existantes de deux semaines supplémentaires. Les règles seront désormais en vigueur jusqu’au 26 avril au moins.

«D’ici là, nous aurons beaucoup plus de personnes vaccinées», a déclaré le ministre de la Santé, Paul Merriman. « Et j’espère que nous pourrons commencer à chercher à assouplir certaines de ces restrictions. Mais il est encore trop tôt pour le dire. »

L’extension couvre également les règles récemment resserrées à Regina.

Aucune nouvelle mesure n’a été annoncée.

Les responsables de la santé de la Saskatchewan ont signalé 189 nouveaux cas de COVID-19 mercredi, sur la base de 3122 tests

Une ventilation régionale des cas connus de COVID-19 en Saskatchewan au 7 avril 2021. (CBC Graphics)

Deux autres décès ont été annoncés: une personne dans la trentaine dans la zone du centre-nord et une personne âgée de 80 ans ou plus dans la région de Regina, qui continue de dominer la province dans les cas de variantes du COVID-19.

Shahab a noté que de janvier à mars, la proportion de cas de COVID-19 parmi les jeunes âgés de zéro à 19 ans est restée élevée et est actuellement en tête de tous les groupes d’âge infectés.

(Gouvernement de la Saskatchewan)

Shahab a déclaré que si la variante B117 originaire du Royaume-Uni a été liée à l’hospitalisation de patients plus jeunes infectés, les personnes âgées infectées et hospitalisées avec la variante sont plus susceptibles de mourir.

Dans l’ensemble, les décès liés au COVID-19 au cours des trois premiers mois de 2021 étaient toujours fortement liés aux personnes âgées de 50 ans et plus, a-t-il ajouté.

Mardi, 2830 cas de variantes avaient été identifiés par dépistage, dans les régions suivantes: extrême nord-ouest (deux), extrême nord-est (quatre), nord-ouest (six), centre-nord (19), Saskatoon (178), centre-ouest (12 ), centre-est (60), Regina (1986), sud-ouest (14), centre-sud (245) et sud-est (232). Il y a 72 affaires avec zone de résidence en suspens.

(Gouvernement de la Saskatchewan)

Regina s’est également démarquée sur le front des éclosions, représentant 19 des 41 nouvelles éclosions signalées par les responsables de la santé au cours des six premiers jours d’avril.

La moyenne sur sept jours de l’ensemble des cas de COVID-19 dans la province s’élevait à 226, soit 18,4 cas pour 100 000 habitants.

LIRE | La province a fait une présentation mercredi sur le COVID-19 dans la province au cours du premier trimestre de 2021.

Laisser un commentaire