Le maire Gondek s’envole pour le Congrès mondial du pétrole au Texas


Cette année, la conférence est centrée sur les technologies du futur et les stratégies bas carbone

Contenu de l’article

Le maire Jyoti Gondek se rend cette semaine au sud de la frontière pour l’un des plus grands événements pétroliers et gaziers au monde.

Publicité

Contenu de l’article

Le Congrès mondial du pétrole se déroule jusqu’à jeudi à Houston, au Texas, réunissant des dirigeants d’entreprises énergétiques et des dirigeants politiques du monde entier. Calgary est le prochain à accueillir la conférence en 2023 sur le thème « le chemin vers le net zéro ».

Cette année, la conférence est également axée sur les technologies du futur et les stratégies bas carbone. Gondek a déclaré lundi qu’elle aurait de nombreuses discussions avec les dirigeants des villes qui ont également déclaré une urgence climatique ; Calgary a rejoint leurs rangs il y a quelques semaines à peine.

Lors de l’événement lundi, les dirigeants de certaines des plus grandes compagnies pétrolières américaines ont déclaré que le pétrole continuerait d’être nécessaire pendant des décennies, même dans le cadre d’une transition vers une énergie propre. La demande mondiale de combustibles fossiles a fortement rebondi en 2021, le gaz naturel étant déjà aux niveaux d’avant la pandémie et le pétrole approchant des niveaux atteints en 2019.

Publicité

Contenu de l’article

« Le fait demeure, dans la plupart des scénarios crédibles, y compris les voies nettes zéro, le pétrole et le gaz naturel continueront de jouer un rôle important pour répondre aux besoins de la société », a déclaré le PDG d’Exxon, Darren Woods, lors de la conférence.

Gondek a déclaré aux journalistes peu de temps avant de se rendre à l’aéroport de Calgary qu’atteindre zéro net d’ici 2050 était toujours un sujet de discussion majeur.

« Je pense que le secteur de l’énergie ainsi que les gouvernements sont très conscients qu’il reste encore beaucoup de travail à faire », a-t-elle déclaré.

Le sous-secrétaire américain à l'Énergie, David Turk, assiste lundi à une session du Congrès mondial du pétrole.
Le sous-secrétaire américain à l’Énergie, David Turk, assiste lundi à une session du Congrès mondial du pétrole. Photo de REUTERS/Sabrina Valle

« Je ne pense pas que ce soit le mauvais moment pour parler des choses que nous devons faire pour aller de l’avant, et je pense que nous sommes tous très réalistes quant au type de changement qui est nécessaire », a-t-elle déclaré.

«Nous comprenons le montant des investissements qui seront nécessaires pour que ce changement se produise, et c’est le genre de capital dont je veux parler et attirer dans notre ville.»

Com. Peter Demong a déclaré que l’événement est également une bonne occasion de promouvoir Calgary et de poursuivre des investissements dans la technologie et l’énergie propre – un autre élément de ce que la déclaration d’urgence climatique est censée accomplir.

« Il est prudent d’assister à ces fonctions autant que possible pour simplement agiter le drapeau de Calgary partout où nous le pouvons. »

Publicité

Contenu de l’article

Les ministres de l’Énergie de plusieurs des principaux pays producteurs de pétrole, dont l’Arabie saoudite, ne participent plus à la conférence de Houston cette semaine en raison de « restrictions de voyage et de préoccupations » liées à la nouvelle variante Omicron du coronavirus. Gondek a déclaré qu’elle continuait de prendre des précautions lors de ses déplacements et qu’elle avait également été vaccinée contre le COVID-19.

La mairesse a ajouté qu’elle enverrait un message qu’elle répète depuis la campagne électorale municipale de cette année : Calgary est « un centre d’excellence en transition énergétique ».

« C’est le message qui doit être transmis non seulement au reste du Canada, mais au reste du monde », a-t-elle déclaré.

Le voyage de Gondek fait suite à une rencontre avec le ministre fédéral de l’Environnement et du Changement climatique Steven Guilbeault lors de sa visite à Calgary la semaine dernière.

«Je lui ai indiqué qu’il existe une volonté de travailler avec le gouvernement fédéral tant qu’il est entendu que les objectifs que nous fixons sont réalistes et que c’est quelque chose que nous comprenons conjointement qu’il est possible d’atteindre», a-t-elle déclaré.

Avec des fichiers de Reuters

masmith@postmedia.com
Twitter: @meksmith

Publicité

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion vivant mais civil et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure de modération avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail. Vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur que vous suivez commente. Consultez nos directives de la communauté pour plus d’informations et de détails sur la façon d’ajuster vos paramètres de messagerie.



Laisser un commentaire