L’arrivée du vol de rapatriement COVID-positif dans le Territoire du Nord est positive à la variante Omicron


Un voyageur de vol de rapatriement vers Darwin a été testé positif pour la variante Omicron COVID-19.

L’homme est en quarantaine à l’installation de quarantaine de Howard Springs depuis son arrivée d’Afrique du Sud le 25 novembre.

« Je peux confirmer aujourd’hui que le séquençage génomique a montré que l’homme a la variante Omicron de COVID-19 », a déclaré la ministre de la Santé du NT, Natasha Fyles.

Cela survient alors que le Territoire du Nord a enregistré deux nouveaux cas locaux de COVID-19 liés au cluster Katherine au cours des dernières 24 heures.

Les cas portent à 58 le nombre total de cas liés au cluster local.

L’un des nouveaux cas concerne une fille de 17 ans de la communauté éloignée de Binjari, qui est un contact familial et qui a été dans l’établissement de quarantaine de Howard Springs pendant toute sa période infectieuse.

L’autre est une femme Binjari de 19 ans qui a été testée positive alors qu’elle se trouvait dans la communauté dans le cadre de la troisième série de tests effectués là-bas.

La jeune femme de 19 ans et ses contacts familiaux seront transportés à Howard Springs.

Mme Fyles a déclaré que, parce que Binjari était toujours dans des conditions de verrouillage difficiles, elle était « confiante » que l’affaire ne constituait pas une menace pour la communauté NT.,

Elle a déclaré que 153 tests avaient été effectués dimanche à Binjari et que d’autres tests seraient effectués là-bas pour identifier d’autres cas.

Mme Fyles a déclaré que l’homme atteint de la souche Omicron avait effectué un vol de rapatriement de Johannesburg à Darwin, puis avait été transporté directement au centre de quarantaine de Howard Springs.

« Il est en quarantaine là-bas », a-t-elle déclaré.

« Il sera soigné de manière appropriée. »

Elle a déclaré que les territoriaux devraient être rassurés sur le fait que l’installation était séparée par différentes zones.

« Donc, nos rapatriements internationaux n’interagissent avec aucun des membres de notre communauté locale, les territoriaux, qui peuvent être dans l’installation en tant que contact étroit », a-t-elle déclaré.

L’administrateur en chef par intérim de la santé, Charles Pain, a déclaré qu’il n’était « pas trop préoccupé » par l’arrivée de la variante Omicron.

« Nous avons traité des variantes tout au long de tout cela et nous les avons gérées exactement comme nous le faisons maintenant. Donc, à bien des égards, c’est comme d’habitude », a-t-il déclaré.

« Nous y avons une installation de quarantaine très fonctionnelle, nous n’avons eu aucune violation, [and] cet individu – et toute la cohorte de personnes parce qu’ils étaient sur un vol de rapatriement – est en quarantaine. »

Les derniers résultats des eaux usées pour Katherine, qui sont revenus dimanche soir, montrent une présomption positive pour le bassin versant de Bicentennial Road, ainsi que le bassin versant de Chambers Crescent situé en amont.

Mme Fyles a déclaré que les résultats s’affaiblissaient, mais qu’il était toujours important que toute personne à Katherine présentant des symptômes se manifeste et se fasse tester.

« Ce pourrait être quelqu’un qui excrète le virus, ou ce pourrait être un autre cas dont nous devons prendre conscience », a-t-elle déclaré.

Les 147 tests effectués dans la communauté éloignée de Lajamanu – qui a été placée en lock-out samedi après la détection d’eaux usées positives – sont revenus négatifs, a déclaré Mme Fyles.

D’autres résultats sur les eaux usées sont attendus plus tard dans la soirée.

Espace pour jouer ou mettre en pause, M pour couper le son, flèches gauche et droite pour rechercher, flèches haut et bas pour le volume.

Lire la vidéo.  Durée : 3 minutes 18 secondes

Pourquoi l’assurance voyage COVID-19 ne vous couvre pas(Emilie Terzon)

Chargement du formulaire…

Laisser un commentaire