L’Allemagne va déclarer une zone de variante virale en Afrique du Sud alors que les cas atteignent un nouveau record

[ad_1]

L'Allemagne va déclarer une zone de variante virale en Afrique du Sud alors que les cas atteignent un nouveau record

Les Allemands de retour d’Afrique du Sud, même vaccinés, devront passer 14 jours en quarantaine.

Berlin:

L’Allemagne a signalé vendredi un nouveau record de plus de 76 000 infections au COVID-19 en une journée alors que son armée de l’air se préparait pour la première fois de la pandémie à transporter des patients gravement malades vers d’autres parties du pays pour décharger les hôpitaux en difficulté.

La veille, l’Allemagne avait franchi le seuil des 100 000 décès liés au COVID-19 au milieu des avertissements des hôpitaux principalement du sud et de l’est du pays que leurs unités de soins intensifs se remplissaient à pleine capacité.

Plus tard vendredi, l’armée de l’air allemande transportera des patients COVID-19 gravement malades de la ville méridionale de Memmingen à Münster près d’Osnabrueck dans le nord pour soulager les cliniques du sud, a déclaré à Reuters une source de sécurité.

C’est la première fois que l’armée de l’air doit utiliser ses « unités de soins intensifs volantes », des avions équipés jusqu’à six lits de soins intensifs, pour transférer des patients COVID-19 en Allemagne.

Berlin déclarera également l’Afrique du Sud zone de variante de virus vendredi après la détection d’une nouvelle variante de COVID-19 là-bas, a déclaré une source du ministère de la Santé.

La décision, qui entrera en vigueur vendredi soir, signifiera que les compagnies aériennes ne seront autorisées à transporter que des Allemands vers l’Allemagne depuis l’Afrique du Sud, selon la source. Les Allemands de retour, même vaccinés, devront alors passer 14 jours en quarantaine.

« Cette variante nouvellement découverte nous inquiète. C’est pourquoi nous agissons de manière proactive et précoce ici », a déclaré le ministre de la Santé Jens Spahn. « La dernière chose dont nous avons besoin maintenant, c’est l’introduction d’une nouvelle variante qui cause encore plus de problèmes. »

La variante – appelée B.1.1.529 – possède une « constellation très inhabituelle » de mutations, qui sont préoccupantes car elles pourraient l’aider à échapper à la réponse immunitaire du corps et à la rendre plus transmissible, selon des scientifiques sud-africains.

(À l’exception du titre, cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de NDTV et est publiée à partir d’un flux syndiqué.)

[ad_2]

Laisser un commentaire