L’administrateur de Biden devrait permettre aux familles de migrants séparées sous Trump de se réunir aux États-Unis


WASHINGTON – Le groupe de travail de l’administration Biden pour la réunification des familles de migrants séparées par l’administration Trump permettra aux familles séparées « d’avoir la possibilité d’être réunifiées aux États-Unis ou dans leur comté d’origine », a annoncé lundi le secrétaire à la Sécurité intérieure Alejandro Mayorkas, selon à un porte-parole du DHS.

Les avocats représentant les familles dans un procès fédéral ont appelé l’administration Biden à prendre une telle décision pour permettre aux parents qui ont été séparés de leurs enfants puis expulsés sans eux de revenir aux États-Unis pour se réunifier. Ils ont fait valoir que sans protection spéciale pour que ces parents reviennent aux États-Unis, ils sont obligés de choisir entre ramener leurs enfants dans des conditions dangereuses dans leur comté d’origine ou rester séparés.

Mayorkas annoncera également Michelle Brané en tant que directrice exécutive du groupe de travail, comme NBC News l’a précédemment rapporté.

Les autres avantages et protections que le groupe de travail offrira aux familles séparées comprennent le transport, les services de santé et de santé mentale ainsi que les services juridiques, de carrière et d’éducation, sans que les coûts ne soient répercutés sur les familles.

Mayorkas devrait également annoncer que le groupe de travail examinera les frères et sœurs des enfants séparés pour la réunification.

Laisser un commentaire