La CAF et la FIFA organisent des ateliers lors de la première Ligue des champions féminine de la CAF


11 novembre 2021

  • La toute première Ligue des champions féminine de la CAF se déroule en Egypte

  • CAF, avec le soutien de la FIFA, animation d’ateliers pour joueurs, entraîneurs pendant le tournoi

  • L’objectif est de stimuler et de soutenir le football féminin sur le continent africain

La CAF et la FIFA s’associent pour organiser des ateliers éducatifs clés pour les entraîneurs, les joueuses et le personnel technique lors de la première Ligue des champions féminine de la CAF (WCL) qui se tiendra en Égypte.

Au cours de la compétition de 14 jours, qui oppose les huit meilleures équipes de clubs féminins du continent, plusieurs ateliers sont organisés pour stimuler davantage le développement du football féminin en Afrique.

Les ateliers ciblés et personnalisés font partie de la stratégie de football féminin de la CAF, qui vise à porter le football féminin vers de nouveaux sommets sur le continent.

La stratégie se concentre sur cinq priorités principales; développement, compétitions, marketing & promotion, professionnalisation & leadership et impact social.

Muhammad Sidat lors de l'atelier de licence CAF de la Ligue des champions féminine TotalEnergies CAF 2021 au Caire, en Égypte, le 7 novembre 2021 ©Gavin Barker/BackpagePix

Les ateliers, organisés par la CAF avec le soutien de la FIFA, ont impliqué des joueurs et des entraîneurs participant à la WCL, visant à améliorer l’entraînement, les avantages du professionnalisme et la prévention des blessures.

Un autre s’est concentré sur un nouveau système de licence pour les clubs féminins, dévoilé aux entraîneurs et aux managers des huit clubs qui se sont qualifiés pour le tournoi final.

Les équipes de la FIFA et de la CAF ont également rencontré chaque club individuellement pour discuter de ces sujets en détail. Les joueuses et les entraîneurs ont exprimé leur gratitude à la CAF pour avoir lancé cette compétition et créé cette plateforme qui leur permet de rivaliser avec les meilleurs du continent africain, tout en permettant au football féminin et en particulier aux joueuses féminines la visibilité qu’elles méritent.

La FIFA profite également de ce tournoi pour souligner l’importance d’approfondir la recherche sur le football féminin africain, notamment pour éviter les blessures.

Le Dr Nonhlanhla S. Mkumbuzi dirige des recherches dans ce domaine, avec le soutien de la FIFA. « Avec le soutien de la Division du football féminin de la FIFA, nous menons des études de surveillance des blessures et des maladies lors de tournois de football féminin africains tels que la Ligue des champions féminine pour caractériser les types, les causes et la gravité des blessures et des maladies que les footballeuses africaines subissent en compétition. » a déclaré le Dr Mkumbuzi.

De telles initiatives sont conformes à la Vision 2020-2023 de la FIFA, qui vise à la fois à accélérer la croissance du football féminin et à rendre le football véritablement mondial.

L’action sur le terrain à la CAF WCL a été exaltante, chaque équipe jouant jusqu’à présent deux matches de phase de groupes.

Le Mamelodi Sundowns FC d’Afrique du Sud et le Hasaacas Ladies FC du Ghana ont été les premiers à donner le ton, remportant deux matches sur deux pour prendre la tête de leur groupe respectif.

La finale de la CAF WCL aura lieu au stade du 30 juin au Caire le 19 novembre.



Laisser un commentaire