Japon : un séisme de magnitude 5,9 secoue la préfecture de Chiba

[ad_1]

L’Agence météorologique japonaise a d’abord enregistré la magnitude 6,1, avec une profondeur initiale de 80 kilomètres (50 miles). Le séisme a depuis été mis à jour à une magnitude de 5,9 avec une profondeur de 62 kilomètres (38,5 miles), selon l’USGS.

Le radiodiffuseur public japonais NHK a signalé plusieurs blessures mineures dans la préfecture de Chiba.

Le nouveau Premier ministre du pays, Fumio Kishida – qui a pris ses fonctions lundi – a déclaré qu’il avait demandé aux autorités de « faire tout leur possible pour aider les victimes et prévenir d’autres dommages ». Un groupe de travail avait été mis en place dans son bureau pour « collecter des informations », a ajouté Kishida.

Le séisme a été fortement ressenti à Tokyo, selon les journalistes de CNN basés dans la ville.

« Nous avons une application d’alerte de sécurité sur nos téléphones. Elle a commencé à se déclencher quelques instants avant les secousses disant » un tremblement de terre arrive « . Les secousses étaient vraiment fortes. On aurait dit que la maison allait s’effondrer », a déclaré le correspondant Blake Essig.

Des cadres, des verres et des plats sont tombés des murs et des étagères, a-t-il déclaré. « J’ai vraiment eu le cœur battant. »

Une autre correspondante de CNN à Tokyo, Selina Wang, a déclaré que les secousses soutenues avaient duré plus de 30 secondes. Une alarme dans son immeuble a exhorté les résidents à rester calmes et leur a rappelé que la structure était antisismique.

L'entrée de la gare JR Shimbashi à Tokyo est bondée de passagers alors que les services ferroviaires sont suspendus à la suite du tremblement de terre de jeudi.

Aucune anomalie n’a été détectée dans les installations nucléaires à la suite du séisme, a déclaré le secrétaire en chef du Cabinet japonais Hirokazu Matsuno lors d’une conférence de presse d’urgence. L’un est situé dans la préfecture voisine d’Ibaraki.

La Tokyo Electric Power Company a déclaré que 250 foyers étaient privés d’électricité à Tokyo.

Aucune alerte au tsunami n’a été émise.

Une décennie s’est écoulée depuis qu’un puissant tremblement de terre et un tsunami ont coupé l’alimentation électrique et les systèmes de refroidissement de la centrale nucléaire de Fukushima au Japon, provoquant la pire catastrophe nucléaire jamais enregistrée dans le pays.
Plus de 20 000 personnes sont mortes ou portées disparues et plus de 100 000 autres ont été évacuées. Les autorités ont passé les 10 dernières années à nettoyer la zone – un effort massif qui, selon les experts, prendra des décennies.

[ad_2]

Laisser un commentaire