Football : Les blessures de Foot-Neymar en baisse au calendrier du PSG, pas de malchance, selon l’entraîneur Galtier

[ad_1]

(Reuters) – Le calendrier intense des matches du Paris St Germain a joué un rôle dans la dernière blessure de Neymar, a déclaré l’entraîneur Christophe Galtier, après que l’attaquant s’est foulé la cheville et a été étiré hors du terrain lors de la victoire 4-3 de dimanche contre Lille en Ligue 1.

L’attaquant brésilien Neymar, auteur du deuxième but du PSG à la 17e minute, a quitté le terrain en larmes au début de la seconde période après être entré en collision avec le Lillois Benjamin Andre et s’être roulé la cheville.

« Neymar s’est fait une entorse à la cheville lors du match contre Lille et a passé une IRM aujourd’hui. Elle n’a révélé aucune fracture », a déclaré le PSG dans un communiqué. « Un nouveau bilan ligamentaire sera réalisé dans 48 heures. »

Le club n’a pas fourni de détails sur la durée d’indisponibilité de Neymar. Le joueur de 31 ans a subi une blessure à la même cheville lors de la Coupe du monde de l’an dernier au Qatar et a raté deux matchs.

Le PSG, leader de la Ligue 1, affrontera Marseille, qui a cinq points de retard en deuxième position, le week-end prochain et accueillera Nantes avant d’affronter le Bayern Munich lors du match retour des huitièmes de finale de la Ligue des champions alors qu’ils cherchent à renverser un déficit de 1-0.

Neymar a passé deux longues périodes sur la touche après avoir subi des fractures métatarsiennes avant le match des huitièmes de finale du PSG contre le Real Madrid en 2019 et contre Manchester United l’année suivante, l’équipe française étant éliminée à deux reprises.

« Ce n’est pas de la malchance », a déclaré Galtier. « Il y a toujours des raisons aux blessures – le calendrier, l’enchaînement des matchs. Ce n’est jamais aléatoire. Il est examiné pour connaître la gravité de son entorse.

« Bien sûr, ça complique les choses et c’est comme ça. Il faut garder la tête basse. On va le refaire, mais avec une victoire. C’est plus agréable. »

(Reportage par Hritika Sharma à Bengaluru; Montage par Sonali Paul)



[ad_2]

Laisser un commentaire