«Face à cette insécurité, il faut une présence militaire internationale»


ENTRETIEN – La ministre danoise de la Défense, Trine Bramsen, dont le pays est la cinquième puissance maritime mondiale, tire la sonnette d’alarme.

LE FIGARO. – Que se passe-t-il dans le golfe de Guinée, où trois cargos danois ont été attaqués par des pirates, en novembre, décembre et janvier?

Trine BRAMSEN. – La situation sécuritaire dans cette région est à la fois préoccupante et grave. En 2020, nous avons connu beaucoup trop d’attaques de pirates, ce qui cherche notre industrie du transport maritime de naviguer librement. C’est la raison pour laquelle je suis pleinement résolue à favoriser une présence militaire internationale pour lutter contre cette insécurité. Cela ne pourra se faire soutenir d’autres nations ayant des intérêts maritimes et en coopération avec les pays de la région. Face à ce défi, le gouvernement danois a nommé un représentant spécial pour la sécurité maritime, avec rang d’ambassadeur. Il est chargé de conduire nos efforts dans ce domaine et promouvoir des actions que nous devons mener en commun. Je verse également un dialogue étroit et constructif avec l’industrie maritime danoise, qui s’inquiète et

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 76% à découvrir.

Abonnez-vous: 1 € le premier mois

Annulable à tout moment

Déjà abonné? Merci

Laisser un commentaire