Enjeux élevés et faste marquent le vote à Paris pour le pays hôte de l’Exposition universelle de 2030


Dans une confrontation très médiatisée, Rome, Busan et Riyad sont les principaux prétendants à l’accueil de la prochaine Exposition universelle, en 2030, alors que l’organisme organisateur se prépare à voter mardi à Paris.

PARIS — Dans un affrontement très médiatisé, Rome, Busan et Riyad sont les principaux prétendants alors que le Bureau International des Expositions (BIE) se prépare à voter mardi à Paris pour la ville hôte de l’Exposition universelle de 2030. Face à des enjeux élevés, chaque ville a intensifié ses efforts de campagne, présentant des visions uniques et des promesses ambitieuses pour obtenir les droits de cet événement de prestige mondial.

Rome a engagé l’acteur Russell Crowe, qui est apparu dans une vidéo promotionnelle faisant écho à son personnage de « Gladiateur », pour souligner la préparation de la ville pour l’Expo. La campagne de Rome a également accueilli les délégués du BIE au luxueux hôtel Plaza Athénée de Paris, avec un repas étoilé au Michelin et des cadeaux d’huile d’olive extra vierge.

La candidature de Rome comprend également des projets pour le plus grand parc solaire urbain au monde et un couloir vert reliant le site de l’Expo à des monuments historiques comme l’Appia Antica (Voie Appienne), l’une des routes les plus anciennes et les plus importantes de l’Empire romain.

La ville sud-coréenne de Busan a fait appel à des poids lourds de la culture comme le rappeur « Gangnam Style » Psy et le supergroupe de K-pop BTS pour renforcer sa candidature. La ville se positionne pour une exposition de haute technologie, mettant l’accent sur ses capacités en matière d’IA et de technologie 6G, dans le but d’attirer des millions de visiteurs et de stimuler la création d’emplois.

L’Exposition universelle a une longue histoire de rassemblement des nations pour présenter les innovations technologiques et les réalisations culturelles. Depuis l’événement inaugural en 1851, les Expos ont été des plates-formes de présentation d’inventions révolutionnaires telles que l’ampoule, la grande roue et la Tour Eiffel elle-même, construite pour l’Exposition Universelle de 1889.

Ces événements ont évolué pour devenir non seulement des célébrations de l’ingéniosité humaine, mais aussi des opportunités pour les villes hôtes de catalyser la croissance économique et la reconnaissance mondiale.

Alors que l’attention du monde entier est tournée vers Paris, le prochain vote ouvrira la voie au prochain chapitre du riche héritage des Expositions universelles. La prochaine Expo devrait se tenir à Osaka en 2025.

___

Les rédacteurs d’Associated Press, John Leicester à Paris et Frances D’Emilio à Rome, ont contribué à ce rapport.

Laisser un commentaire