Dressage : Patrik Kittel s'offre sa première finale Coupe du monde


A Riyad, après un Grand Prix Freestyle à rebondissements, c'est le duo formé par le Suédois Patrik Kittel et Touchdown qui remporte l'épreuve et la finale Coupe du monde de dressage. Il devient le deuxième cavalier suédois à décrocher ce titre.

Jeudi, la première manche de la finale Coupe du monde FEI de dressage avait souri au couple britannique Charlotte Fry et Everdale. Patrik Kittel était deuxième avec Touchdown, devant Nanna Skodborg Merrald et Blue Hors Don Olymbrio. Ce vendredi, place à la Reprise libre en musique. A quatre cavaliers de la fin, les Allemands Matthias Alexander Rath et Destacado FRH sont en tête.

Patrik Kittel écrit l'histoire dans la finale Coupe du mondee

Dernier à s'élancer, Patrik Kittel a fait l'unanimité avec sa nouvelle reprise sur le thème de James Bond. Aux rênes de Touchdow, fils hongre de 12 ans, il devance la Danoise Nanna Skodborg Merrald avec une note de 81,661%. Une performance qui lui permet de décrocher la victoire. Une réussite spéciale puisqu'il est le deuxième cavalier suédois à remporter une finale de Coupe du monde, après son entraîneur Louise Nathhorst il y a vingt-quatre ans à Göteborg.

« Je pense que c'est quelque chose que je n'oublierais jamais. Je n'arrive pas à y croire – sérieusement ! Touchdown vient de s'envoler avec moi aujourd'hui. C'était tout simplement incroyable ! La puissance et l'esprit combatif dont il a fait preuve sont la plus grande victoire. Nous sommes entrés sur la piste avec énormément d'ambiance – avant mon arrivée, le public devenait fou – mais il est resté avec moi et je ne peux pas le remercier suffisamment ! », at-il déclaré.

Charlotte Fry et Everdale éliminés

Le couple suédois grille donc la priorité au couple danois troisième lors du Grand Prix, Nanna Skodborg Merrald et Blue Hors Don Olymbrio. Leur reprise, dont les pirouettes et changements de pied ont particulièrement plus leur offre la note de 81,429%. « C'est incroyable de terminer deuxième une année de plus, mon cheval se sentait super bien sur la piste. », a exprimé la cavalière. Alors qu'elle participait à l'espoir de décrocher un sixième titre, Isabell Werth complète le podium à la troisième place avec DSP Quantaz.

Le podium de cette finale Coupe du monde.
Le podium de cette finale Coupe du monde. ©DR/FEI/Martin Dokoupil

Mais le rebondissement principal de la soirée concernait les favoris, les Britanniques Charlotte Fry et Everdale. Ils ont été éliminés en application de la règle de sang avant leur entrée en piste. « Nous sommes bien bouleversés par l'élimination, mais le bien-être du cheval passe toujours avant sûr tout. Everdale a été vérifié immédiatement par l'équipe vétérinaire de la FEI et ils n'ont trouvé aucun signe de coupure ou d'abrasion dans la bouche et notre propre vétérinaire lui a également fait un contrôle approfondi.

Le plus important c'est qu'il va bien et qu'il n'y a pas de blessure. Nous étions vraiment heureux de la détente. Nous lui avons retiré ses bandes et avons fait une dernière vérification. Nous pouvons penser qu'il s'est juste mordu la lèvre. C'est une façon décevante de terminer notre Coupe du monde FEI, mais nous rentrons à la maison avec un cheval en bonne santé. », s'est exprimé Charlotte Fry et son équipe dans un communiqué.

Seule Tricolore engagée, Morgan Barbançon-Mestre prend la septième place de la finale avec Sir Donnerhall II OLD.

Les résultats complets, ICI.

(avec communiqué)

Laisser un commentaire