Des millions de personnes souffrent de la faim dans la Corne de l’Afrique alors que la sécheresse s’aggrave : ONU | Des nouvelles

[ad_1]

Selon le PAM, trois saisons des pluies ratées consécutives ont décimé les récoltes et contraint les familles à quitter leurs maisons.

On estime que 13 millions de personnes dans la Corne de l’Afrique sont confrontées à une famine sévère, a déclaré le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies.

Les conditions de sécheresse ont affecté les populations pastorales et agricoles dans le sud et le sud-est de l’Éthiopie, le sud-est et le nord du Kenya et le centre-sud de la Somalie, les prévisions de précipitations inférieures à la moyenne menaçant d’aggraver des conditions déjà désastreuses dans les mois à venir.

« Les récoltes sont ruinées, le bétail meurt et la faim augmente alors que les sécheresses récurrentes affectent la Corne de l’Afrique », a déclaré mardi Michael Dunford, directeur régional du Bureau régional du PAM pour l’Afrique de l’Est, dans un communiqué.

« La situation nécessite une action humanitaire immédiate et un soutien constant pour renforcer la résilience des communautés pour l’avenir. »

Les pénuries d’eau et de pâturages dues à trois mauvaises saisons des pluies consécutives ont décimé les récoltes et causé des décès anormalement élevés de bétail.

De plus, les hausses des prix des aliments de base, l’inflation et la faible demande de main-d’œuvre agricole ont réduit la capacité des gens à acheter de la nourriture.

Le PAM a déclaré que les familles étaient chassées de chez elles, ce qui aggravait les conflits entre les communautés.

Les taux de malnutrition restent également élevés dans la région et pourraient s’aggraver si aucune mesure immédiate n’est prise.

Les gens qui essaient d'aider une vache avec une très mauvaise condition physique en raison de la situation de sécheresse dans le district d'Adadle, Biyolow Kebele dans la région somalienne de l'Éthiopie.Les pénuries d’eau et de pâturages dues à trois saisons des pluies ratées consécutives ont décimé les cultures et causé des décès anormalement élevés de bétail [Michael Tewelde/WFP]

L’ONU a à plusieurs reprises sonné l’alarme face à la sécheresse prolongée dans la région fragile sujette à la violence armée.

Plus tôt ce mois-ci, son agence pour l’enfance, l’UNICEF, a déclaré que plus de six millions de personnes en Éthiopie devraient avoir besoin d’une aide humanitaire d’urgence d’ici la mi-mars.

En Somalie voisine, plus de sept millions de personnes ont besoin d’une aide urgente, selon le Consortium des ONG somaliennes.

Les experts disent que les événements météorologiques extrêmes se produisent avec une fréquence et une intensité accrues en raison du changement climatique.

En octobre de l’année dernière, l’ONU a averti que plus de 100 millions de personnes «extrêmement pauvres» à travers l’Afrique étaient menacées par l’accélération du changement climatique qui pourrait également faire fondre les quelques glaciers du continent d’ici 20 ans.



[ad_2]

Laisser un commentaire