Définition du flottement vers le bas du verrouillage du taux hypothécaire

[ad_1]

Qu’est-ce qu’un blocage de taux hypothécaire flottant ?

Le terme flottant de verrouillage du taux hypothécaire fait référence à une option de financement qui verrouille le taux d’intérêt d’un prêt hypothécaire avec la possibilité de le réduire si les taux du marché baissent pendant la période de verrouillage. Un taux bloqué typique offre à l’emprunteur une sécurité contre une augmentation pendant la période de blocage du taux. L’option float down permet notamment à l’emprunteur de profiter d’une baisse des taux d’intérêt pendant la période de blocage.

Points clés à retenir

  • Un flottement de blocage de taux hypothécaire verrouille un taux pendant la période de souscription avec la possibilité de le réduire si les taux d’intérêt du marché baissent pendant cette période.
  • Les emprunteurs sont protégés contre une hausse des taux tandis que l’option float down leur permet de profiter d’une baisse des taux pendant la période de blocage.
  • Cette option est payante, dont le coût dépend du prêteur.
  • Les prêteurs n’informent pas les emprunteurs lorsque les taux baissent, il appartient donc aux emprunteurs de contacter leur prêteur s’ils souhaitent exercer l’option de flottement vers le bas.

Comment fonctionne un blocage de taux hypothécaire flottant

Un taux hypothécaire flottant est un type de produit hypothécaire qui offre aux emprunteurs à la fois sécurité et flexibilité lorsque les taux d’intérêt fluctuent. La baisse du taux hypothécaire permet à l’emprunteur de bloquer son taux hypothécaire. Mais si les taux baissent pendant le processus de souscription, ils peuvent opter pour l’option flottante pour que l’hypothèque soit traitée au taux le plus bas. Cela peut être une option judicieuse lorsque les taux hypothécaires fluctuent ou s’ils augmentent et diminuent sur une courte période.

Les emprunteurs peuvent demander d’exercer l’option de remboursement flottant à tout moment avant la clôture de l’hypothèque pour profiter d’un taux d’intérêt hypothécaire plus bas. L’exercice de l’option de flottement vers le bas peut se produire dès une semaine après le début de la procédure hypothécaire, selon les conditions avec le prêteur. Les termes doivent définir le délai pendant lequel le verrouillage est en place, qui peut être de 30 ou 60 jours. La période de temps permet à l’emprunteur de profiter de taux d’intérêt améliorés pendant le traitement de la demande de prêt hypothécaire.

Les prêteurs peuvent offrir aux emprunteurs une option de blocage des taux flottants parce qu’ils ne veulent pas qu’ils magasinent ou financent leur prêt auprès d’une autre institution ou d’un courtier. Idéalement, le prêteur veut que l’entreprise de l’emprunteur soit à long terme parce que les banques perçoivent les intérêts sur l’hypothèque moins les frais pour la banque pour assurer le service de l’hypothèque.

L’option de flottement vers le bas sur un verrouillage de taux a un coût. L’emprunteur paie des frais pour la flexibilité de l’option flottante, qui peuvent s’élever à quelques ou plusieurs centaines de dollars selon le prêteur. En conséquence, les blocages de taux avec une option de flottement vers le bas sont plus chers que les verrous de taux sans l’option de flottement vers le bas.

Considérations particulières

Bien qu’ils puissent avoir l’option de flottement à leur disposition, les emprunteurs ne bénéficient pas automatiquement de taux inférieurs. Cela signifie qu’il est de leur responsabilité d’opter pour le taux inférieur car le prêteur n’a aucune obligation d’informer l’emprunteur que les taux ont baissé. L’emprunteur doit appeler le courtier hypothécaire ou le prêteur pour faire la demande de l’option flottante.

Assurez-vous de suivre les taux hypothécaires, car votre prêteur ne vous informera probablement pas du bon moment pour exercer votre option de flottement.

Voici une autre considération. Si les taux chutent et se stabilisent, puis semblent être au bas du cycle des taux, cela n’a probablement pas de sens de payer pour l’option de flottement vers le bas. Les emprunteurs voudront peut-être voir les taux baisser suffisamment pour payer plus que les frais de l’option de flottement vers le bas. Une baisse de 5,10 % à 5,00 % au cours du processus de souscription n’est probablement pas suffisante pour compenser le coût de l’option flottante. Mais si l’on s’attend à ce que les taux passent de 5,10 % à 4,60 %, les économies à long terme éclipseront probablement les frais de flottement vers le bas, ce qui en fait une bonne option.

Le refinancement peut être une option si les taux baissent suffisamment pour économiser de l’argent à long terme et suffisamment pour couvrir les frais de clôture d’un nouveau prêt hypothécaire. De nombreux prêteurs permettent aux emprunteurs de refinancer dès six mois après la clôture de l’hypothèque. En d’autres termes, si vous manquez la baisse du flottant et que les taux baissent d’un demi-point de pourcentage ou plus, vous pouvez toujours refinancer et profiter du taux inférieur.

Verrouillage du taux hypothécaire flottant par rapport à l’hypothèque convertible à taux variable (ARM)

Le blocage du taux hypothécaire flottant commence par le blocage du taux ou par un prêt hypothécaire à taux fixe, mais l’emprunteur peut exercer l’option de prendre un taux inférieur si les taux baissent. L’option d’obtenir le taux inférieur expire généralement dans les 30 à 60 jours. Une hypothèque convertible à taux variable (ARM), en revanche, permet à l’emprunteur de profiter de taux plus bas pendant quelques années avant de se convertir à une hypothèque à taux fixe.

Un prêt hypothécaire à taux variable commence par un taux de lancement beaucoup plus bas, mais après une période déterminée, généralement de trois à 10 ans, le taux est ajusté en fonction d’un indice plus une marge. Le taux est généralement ajusté tous les six mois et peut augmenter ou diminuer selon les conditions énoncées dans le contrat.

Les ARM convertibles sont commercialisés comme un moyen de profiter de la baisse des taux d’intérêt et incluent généralement des conditions spécifiques. L’institution financière facture généralement des frais pour passer de l’ARM à un prêt hypothécaire à taux fixe.

Exemple d’un blocage de taux hypothécaire à la baisse

Disons qu’un emprunteur trouve une maison et fait une offre. Ils sont maintenant en train de souscrire l’hypothèque avant la clôture dans 30 jours. L’emprunteur décide de profiter d’une option flottante parce que les taux d’intérêt ont baissé au cours des derniers mois. Voici à quoi pourrait ressembler leur option de verrouillage du débit :

  • Le blocage du taux du prêt hypothécaire est de 4,25 % pendant 30 ans.
  • L’emprunteur paie des frais pour l’option d’abaisser le blocage du taux sur l’hypothèque.
  • Deux semaines plus tard, les taux hypothécaires tombent à 3,80 %, et l’emprunteur exerce l’option pour le flottement vers le bas.
  • À la clôture, le taux de l’hypothèque est fixé à 3,80 % pour la durée de l’hypothèque. En d’autres termes, 3,80 % est le taux fixe pour la durée de l’hypothèque.

[ad_2]

Laisser un commentaire