De Whitehorse aux Whitecaps : un joueur de soccer du Yukon prêt à s’habiller pour son premier match professionnel au Canada


Dimanche, un jeune de 18 ans de Whitehorse fera quelque chose qu’aucun autre joueur de soccer du Yukon n’a fait auparavant : s’habiller et jouer un match professionnel au Canada.

Le mois dernier, Joe Hanson a signé un contrat professionnel avec l’équipe réserve des Vancouver Whitecaps FC2 – l’équipe qui fait partie de la nouvelle ligue MLS « next pro » de 21 équipes.

Après avoir ouvert sa saison inaugurale avec deux matchs aux États-Unis, l’équipe dispute son premier match à domicile dimanche.

« Je suis excité, c’est bien d’être de retour au Canada », a-t-il déclaré.

C’est une région inexplorée pour un joueur de soccer du Yukon. Bien que les athlètes du Yukon aient régulièrement remporté des succès de haut niveau dans leurs sports respectifs, aucun joueur du Yukon n’a jusqu’à présent porté son jeu de soccer au niveau professionnel.

Les éléments du Nord ne sont pas exactement propices à ce que quelqu’un se hisse parmi les grands.

Les champs du Yukon sont souvent recouverts de neige pendant six mois de l’année.

Lorsque la neige finit par fondre, la saison extérieure est courte, généralement de six semaines seulement.

La population du Yukon compte également moins de 45 000 habitants, ce qui signifie que le bassin de talents est beaucoup plus petit et qu’il n’y a donc pas de compétition régulière de haut niveau.

Malgré ces obstacles, Hanson est resté inébranlable dans son désir d’amener son jeu au niveau professionnel.

« C’était beaucoup de travail acharné et beaucoup de sacrifices, c’est en gros tout », a-t-il déclaré. « Nous sommes isolés dans le Nord, il n’y a pas assez de monde pour avoir plusieurs clubs, donc il n’y a pas beaucoup de compétition régulière, cela signifie simplement que vous devez avoir beaucoup d’autodiscipline et vous pousser. »

Tel père tel fils

Jake Hanson, le père de Hanson, a aidé à cette poussée et soutenu ce rêve de football professionnel depuis le début.

« Ça va être spécial de le voir jouer », a déclaré Jake. « Il a parlé de cette journée toute sa vie, nous l’attendons vraiment avec impatience. »

Jake Hanson, à gauche, Sarah Hanson et Joe Hanson profitent ensemble d’un après-midi ensoleillé à Vancouver à la veille du premier match de soccer professionnel de Joe au Canada. (George Maratos/ Radio-Canada)

Jake est américain et également un superbe talent de footballeur à part entière – à l’adolescence, il a même été repéré pour l’équipe nationale américaine.

Puis il est tombé amoureux d’une fille du Yukon et à 19 ans a décidé de déménager vers le nord.

Lorsqu’il a vu la passion de son fils pour le jeu dès son plus jeune âge, il a décidé de former une académie de soccer à Whitehorse afin que Joe puisse avoir un entraînement et une compétition un peu plus spécialisés.

« Il a été tout pour moi », a déclaré Joe. « Il a été à mes côtés tout le temps, m’entraînant depuis que je suis bébé et m’a beaucoup appris en tant qu’entraîneur et en tant que père. »

Même avec tout cet amour, ce soutien et ce dévouement, sur le papier, les chances qu’un enfant du Yukon accède aux rangs professionnels sont encore minces.

Pour Joe cependant, cet exploit n’est qu’un des nombreux qu’il espère réaliser en tant que joueur du territoire.

« Je veux jouer pour l’équipe nationale évidemment parce qu’ils font des choses incroyables en ce moment », a déclaré Joe. « Je veux continuer à me développer en tant que joueur et atteindre le plus haut niveau de football professionnel possible et, espérons-le, amener mon jeu en Europe. »

Axel Schuster est le PDG des Whitecaps de Vancouver. Il a dit que Joe Hanson a tous les outils pour réussir au niveau professionnel. (George Maratos/ Radio-Canada)

« Pourquoi pas un enfant du Yukon »

Axel Schuster est le PDG des Whitecaps de Vancouver.

« Le talent est partout », a déclaré Schuster. « Pourquoi pas un enfant du Yukon. »

Il pense que Joe a tous les outils pour réussir au niveau professionnel.

« Il correspond tellement à notre ADN parce que nous voulons être une équipe que personne n’aime jouer, une équipe où les joueurs travaillent dur et c’est un travailleur acharné qui [is] ce que vous imagineriez si quelqu’un vient du Yukon », a déclaré Schuster.

Le coup d’envoi du match de dimanche entre les Whitecaps FC2 et les Portland Timbers 2 est à 14 h HP au stade Swangard à Burnaby, en Colombie-Britannique.



Laisser un commentaire