De faibles pluies saisonnières menacent les «fondations» de dizaines de milliers de moyens de subsistance somaliens |

[ad_1]

Jens Laerke, porte-parole du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), a déclaré que des conditions d’avant la sécheresse avaient déjà été signalées dans certaines régions du Somaliland, du Puntland, de Hirshabelle, du Galmudug et du Jubaland du pays de la Corne de l’Afrique après la mauvaise saison saisonnière. pluies à la fin de l’année dernière.

«La perte de pâturages pluviaux menace la survie du bétail, qui est à la base des moyens de subsistance de nombreux Somaliens. Les personnes déplacées ont dit [us] qu’ils se déplacent à la recherche d’eau et de pâturages pour leurs animaux », a-t-il ajouté.

Selon les estimations, 2,7 millions de personnes en Somalie, dont environ 840 000 enfants de moins de cinq ans, sont exposées au «niveau de crise» d’insécurité alimentaire «ou pire», entre avril et juin – la principale saison des pluies dans le pays, a ajouté M. Laerke.

«C’est une augmentation de plus de 65% par rapport aux niveaux actuels. Les pénuries d’eau augmenteront également le risque d’épidémies. »

Efforts de réponse

Il a ajouté que les organisations humanitaires livraient de l’eau à quelque 300 000 personnes dans les zones touchées et que 13 millions de dollars avaient été débloqués par le Fonds humanitaire pour la Somalie pour intensifier les efforts de réponse.

Une allocation de réponse rapide de 7 millions de dollars du Fonds central d’intervention d’urgence (CERF) est également en cours, et jusqu’à 20 millions de dollars seront débloqués pour financer des actions d’anticipation en Somalie, a ajouté le porte-parole d’OCHA.

Une crise complexe et à plusieurs niveaux

La Somalie est en proie à une crise humanitaire complexe et à plusieurs niveaux depuis des décennies, encore compliquée par les conflits, les chocs climatiques, les flambées de maladies et la faiblesse des mécanismes de protection sociale. Depuis l’année dernière, les infestations de criquets pèlerins et la pandémie de COVID-19 ont ajouté aux défis.

En 2021, environ 5,9 millions de personnes à travers la Somalie – dont 15% de femmes et 66% d’enfants – devraient avoir besoin d’une aide humanitaire.

L’ONU et les partenaires humanitaires visent à fournir une assistance vitale à environ 4 millions de personnes vulnérables tout au long de l’année, pour laquelle ils ont besoin d’environ 1,09 milliard de dollars. Cependant, seuls 2,5% de ce montant ont été garantis jusqu’à présent.

L’appel répond aux programmes humanitaires dans huit groupes d’urgence, couvrant l’éducation, la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance, la santé, la logistique, les articles non alimentaires (NFI) et les abris d’urgence, la nutrition, la protection et l’eau, l’assainissement et l’hygiène (WASH).

[ad_2]

Laisser un commentaire